Une classe de l'école Saint-Vincent, actuellement située dans Sainte-Foy, qui migrera bientôt vers la Rive-Sud.

Une première école publique anglophone à Lévis

La ville de Lévis accueillera bientôt une première école publique anglophone. La commission scolaire Central Quebec a obtenu jeudi le feu vert pour déménager l’école Saint-Vincent, située dans Sainte-Foy, vers la Rive-Sud.

L’emplacement exact n’a pas encore été choisi, mais Central Quebec a obtenu 10 millions $ du ministère de l’Éducation pour construire cette nouvelle école de 14 classes. Le président de la commission scolaire Stephen Burke explique que sur les 500 élèves qui fréquentent Saint-Vincent, environ 60% habitent à Lévis. «On va éviter à des centaines d’enfants de traverser les ponts en autobus», lance-t-il. 

L’école Saint-Vincent actuelle devrait être démolie ou déconstruite pour faire place d’ici cinq ans au plus gros projet de l’histoire de Central Quebec, soit la construction d’une grande école secondaire très moderne, qui réunirait sous un même toit les élèves des écoles Saint-Patrick et Quebec High School, situées au centre-ville de Québec. Le ministère de l’Éducation a octroyé 2 millions $ pour la mise à l’étude de ce projet qui dépassera les 50 millions $. 

«C’était une demande des parents d’avoir une école où tous les services et les terrains de sport sont à un endroit», exprime M. Burke.

Une fois le processus complété, Central Quebec mettrait probablement en vente les édifices qui abritent ses deux écoles secondaires actuelles. Pour M. Burke, il s’agit d’une «excellente nouvelle» pour la communauté anglophone de la région de Québec.