La «place de la Rivière-Sans-Bruit» est un petit amphithéâtre sableux qui se trouve en bordure de la rivière Saint-Charles, près du pont Marie-de-l’Incarnation.
La «place de la Rivière-Sans-Bruit» est un petit amphithéâtre sableux qui se trouve en bordure de la rivière Saint-Charles, près du pont Marie-de-l’Incarnation.

Une placette anonyme baptisée «Rivière-Sans-Bruit»

Elle aurait pu être baptisée Tintian. On a aussi songé à l’appeler Enfants-Trouvés. Mais, après mûre réflexion, une placette riveraine anonyme de la capitale sera officiellement dénommée «place de la Rivière-Sans-Bruit».

Vous n’avez peut-être jamais prêté attention à ce petit amphithéâtre sableux. Il se trouve en bordure de la rivière Saint-Charles, près du pont Marie-de-l’Incarnation. Il est cerclé d’un côté par un sentier où le promeneur solitaire peut rêver en écoutant les canards; de l’autre par la voie cyclable du corridor de la rivière Saint-Charles.

Donc, il y a cette petite place publique discrète aménagée en 2008, durant le vaste chantier de renaturalisation du cours d’eau bétonné. Elle aurait pu couler des jours heureux, en toute confidentialité.

Mais des experts municipaux lui ont trouvé des mérites. Les membres du Comité de toponymie ont donc recommandé une dénomination officielle, lit-on dans un document remis aux élus.

En cours de réflexion, trois noms se sont démarqués afin d’identifier la place publique voisine du jardin communautaire Sacré-Cœur, dans le quartier Saint-Sauveur.

Place Tintian. Ce mot d’origine huronne-wendat figure déjà en 1632 dans le Dictionnaire de la langue huronne publié par le missionnaire français Gabriel Sagard, raconte-t-on dans le document consulté. «Ce mot signifie “geai”, cet oiseau de taille moyenne appartenant à la famille des Corvidés.»

Place des Enfants-Trouvés. Juste à côté de la placette, l’hôpital Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur trône. Construit en 1871, il a accueilli les «enfants trouvés» jusqu’en 1929. «Près de 10 000 enfants abandonnés auront été secourus par la Crèche de l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur.»

Ces deux appellations n’ont toutefois pas été retenues.

Vanier

La place de la Rivière-Sans-Bruit a donc remporté le concours. «Au milieu du 19siècle, on appelait “la petite rivière sans bruit” le secteur de la rivière Saint-Charles compris entre le pont Marie-de-l’Incarnation et le quartier Les Saules. Ce territoire rural, traversé d’une rivière calme et discrète, attire de nombreux notables francophones et anglophones qui s’y font ériger des villas et des maisons de campagne. L’actuel quartier de Vanier, au nord de la rivière, portera brièvement le nom “Petite Rivière sans bruit“ avant qu’il ne soit érigé en municipalité de ville sous le nom de Québec-Ouest, en 1916.»