La passerelle semi-submersible toucherait l’eau du bassin et sa hauteur varierait en fonction des marées.

Une passerelle semi-submersible au pied de la chute Montmorency

Après des années d’hésitations et quelques projets abandonnés, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) aurait enfin trouvé la façon de permettre aux touristes de s’approcher le plus près possible de la chute Montmorency: une passerelle semi-submersible.

L’annonce d’un projet d’aménagement majeur au pied de la plus haute chute du Québec sera faite mardi matin par le ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs Luc Blanchette et le ministre responsable de la région de Québec, Sébastien Proulx.

Les informations du Soleil indiquent que cette passerelle fait partie du vaste plan de réaménagement du bas de la chute, qui comprend aussi de nombreux sentiers et la réfection du pavillon d’accueil et du stationnement. 

Cette passerelle semi-submersible toucherait l’eau du bassin et sa hauteur varierait en fonction des marées. Elle pourrait également être démontée pendant l’hiver.

Projets avortés

La Sépaq cherche depuis longtemps une façon de faire vivre une expérience différente aux visiteurs de la région de Québec. Elle voulait d’abord creuser un tunnel dans le roc derrière la chute, à l’image de celui qui existe aux chutes Niagara, en Ontario. Le gouvernement avait déjà dit oui à cet investissement de 8 millions $. La Sépaq a finalement abandonné l’idée à l’automne 2016, parce que les études géotechniques montraient qu’il n’y aurait pas de point de vue intéressant derrière la chute.

Croisières AML a aussi approché la Sépaq avec son projet d’amener les touristes tout près de la chute en bateau. Ce projet n’a toutefois pas vraiment avancé, les contraintes environnementales étant trop grandes.

La Sépaq a aussi abandonné en 2015 un projet de construction d’un hôtel près du Manoir Montmorency, n’ayant pas trouvé de partenaire privé prêt à plonger dans l’aventure.

Ces dernières années, des nouveautés ont tout de même fait leur apparition au parc de la Chute-Montmorency, comme une tyrolienne double et un parcours de via ferrata (randonnée sur parois rocheuses).