Un peu plus de sept mois après que la Ville de Québec en a donné l'autorisation, l'église désacralisée Sainte-Maria-Goretti de Charlesbourg est tombée sous le pic des démolisseurs.

Une page est tournée pour l'église Sainte-Maria-Goretti

Une page de la petite histoire de Charlesbourg est tournée depuis jeudi matin alors qu'il ne reste plus que des débris de l'église Sainte-Maria-Goretti, tombée sous le pic des démolisseurs pour faire place à un projet de condominiums de la Société immobilère SIL.
Bâtie en 1966, trois ans après la fondation de la paroisse Sainte-Maria-Goretti, l'église avait été réservée exclusivement au culte en 1988. La paroisse avait ensuite fusionné avec ses voisine Sainte-Cécile et Saint-Charles-Borromée en 1999.
La nouvelle paroisse avait décidé de fermer l'église au culte religieux le 1er juin 2007 et la Ville de Québec a finalement décidé d'en permettre la démolition l'été dernier. La construction des 36 condos de la phase II des Condos Maria-Goretti débutera à la fin du mois d'octobre. Une troisième phase, comptant 68 unités, est prévue pour 2017 ou 2018.