Le Grand Boucan, qui s'est tenu samedi au Colisée de Loretteville, est un événement sanctionné par la Kansas City BBQ Society.

Une nouvelle compétition de BBQ à Québec

Une toute nouvelle compétition internationale de cuisine au barbecue débarque dans la région de Québec. Samedi, la première édition du Grand Boucan, organisée par Le Boucan traiteur et Boucherie, avait lieu au Colisée de Loretteville. Une première chez nous, mais un concept déjà bien installé ailleurs.

Les hostilités impliquaient ce jour-là plus d’une vingtaine d’équipes, dont certaines provenaient du Canada anglais ou encore des États-Unis. Le but principal: convaincre les juges avec la qualité de ses assiettes et le goût de ses grillades. 

En milieu de journée, l’épreuve exhibition — l’une des plus courues par les amateurs — réunissait les athlètes de plusieurs équipes sportives de la région de Québec. 

Ensemble, les représentants du Rouge & Or (football universitaire), des Remparts de Québec (hockey junior) ou encore des Capitales de Québec (baseball can-am) ont donc fait une démonstration de leur talent culinaire, devant plusieurs personnalités publiques et, surtout, Bob le chef, leader incontesté de l’événement. 

Peu commun, dites-vous? Sachez toutefois que l’événement est sanctionné par la Kansas City BBQ Society (ou KCBS). En 1985, l’organisation avait été fondée dans le but de créer un groupe local du «barbecue compétitif». Le groupe est depuis devenu très influent dans le monde avec plus de 20 000 membres et 500 compétitions à l’échelle du globe. 

«En plus d’être une véritable célébration de la culture du barbecue et de la musique, Le Grand Boucan permet de propulser la ville de Québec sur le réseau professionnel de la KCBS. Un rendez-vous unique et accessible pour les amoureux du barbecue de tous âges», affirme le porte-parole du Boucan, Guillaume Couture.

Cuisine et… musique! 

En soirée, l’artiste Robby Johnson devait aussi se joindre à l’événement pour «un spectacle d’envergure», lit-on dans un communiqué transmis aux médias samedi. «Les amateurs de musique country vont s’en réjouir», ajoute-t-on. 

Né à Saint-Georges-de-Beauce, Johnson réside dans la ville de Nashville, dans l’État du Tennessee, depuis 2012. La ville américaine est considérée à l’international comme le berceau de la musique country. L’artiste devait en principes interpréter ses plus récents succès, dont le morceau Big Time.

La jeune Laurence Doire, qui donne plutôt dans le new country, assurait quant à elle la première partie du spectacle. Considérée comme la relève dans le milieu au Québec, Doire a notamment participé à La Voix cette année. «Son charisme et son énergie ne laisse personne indifférent», juge l’organisation.

Pépé et sa guitare était également sur place pour réchauffer l’ambiance lors d’un 5 à 7 animé. En fin de soirée, un DJ a même été embauché pour s’occuper de faire danser les festivaliers. 

En décembre 2015, l’ancienne vedette du hockey professionnel Simon Gagné ainsi que trois associés — Jean-François Groleau, Samuel Groleau et Éric Alarie — ont acheté le Colisée de Loretteville à la Ville de Québec pour la coquette somme de 1,74 million $. Ils ont depuis entrepris une cure de jeunesse sur la bâtiment. Plus de 8 millions $ ont jusqu’ici été investis dans les travaux de rénovation du bâtiment.