Les étalages de fruits et de légumes embaumaient d’une odeur sucré le nouveau bâtiment du Marché public de Sainte-Foy vendredi matin.
Les étalages de fruits et de légumes embaumaient d’une odeur sucré le nouveau bâtiment du Marché public de Sainte-Foy vendredi matin.

Une journée d’inaugurations à Québec [PHOTOS et VIDÉO]

La Ville de Québec inaugurait fièrement, vendredi, deux de ses grands projets. Le maire Labeaume s’est tout d’abord rendu au Marché public de Sainte-Foy afin d’accueillir officiellement les marchands dans leur nouveau bâtiment fixe. Le maire s’est ensuite déplacé sur le site d’Expo Cité pour inaugurer un des plus grands modules de jeu de la ville à la nouvelle place de la famille.

Les étalages de fruits et de légumes embaumaient d’une odeur sucré le nouveau bâtiment du Marché public de Sainte-Foy vendredi matin. L’équipe du Marché, accompagnée du maire Labeaume, a coupé le grand ruban bleu officiel, signal d’un « futur prometteur » pour l’organisation.

Plusieurs marchands se sont dit très heureux d’avoir enfin un toit solide sur la tête. Jean-Sébastien Roussel et Stéphane Lessard, de chez Mr. Homard, croient notamment que le nouvel édifice aura un impact positif sur la clientèle : « On le voit déjà ce matin ! Les marchands et les clients sont heureux. Les gens vont enfin pouvoir prendre le temps de faire leur course paisiblement même s’il pleut à l’extérieur », affirment-ils.

La directrice générale du Marché public de Sainte-Foy, Isabelle Brodeur, a d’ailleurs tenu à souligner la patience de ses 30 marchands qui, au cours des dernières années, ont contribué à l’essor du Marché malgré le vent qui arrachait parfois les tentes jaunes et blanches et la pluie qui inondait leurs espaces de travail.

Ébloui par son nouveau marché, Jean-François Marcoux, président du Marché, a remercié à maintes reprises la Ville de Québec pour ce projet. « Je voulais souligner que, ce que M. Labeaume et son équipe ont fait dans les deux dernières années pour le secteur de l’agroalimentaire et pour la région de la Capitale-Nationale, c’est fantastique. Avoir deux structures comme le Grand marché et ce marché-ci, aussi modernes, c’est une aide immense pour le secteur agroalimentaire », a lancé M. Marcoux.

Le maire Labeaume s’est tout d’abord rendu au Marché public de Sainte-Foy afin d’accueillir officiellement les marchands dans leur nouveau bâtiment fixe.

Le maire Labeaume a quant à lui félicité le travail des architectes qui ont su créer un bâtiment respectant l’harmonie du secteur : « C’est un lieu non seulement beau, mais où il fait bon vivre. Les bâtiments autour ne sont pas agressants. On est en train de terminer les travaux sur la route de l’Église ; le cercle de glace se termine tranquillement ; on aura deux nouveaux terrains de soccer éclairés, une station de tramway. Je dirais qu’au total on est en train de bâtir l’idée qu’on avait depuis quelques années. » Selon M. Labeaume, l’architecture en bois asymétrique, inspirée de formes géométriques, pourrait même être éligible à de grands concours internationaux.

Outre la structure, une œuvre d’art de l’artiste canadienne IIana Pichon, intitulée Plus grand que nature, tapisse les quatre façades du bâtiment. Les fleurs de 22 plantes comestibles, vendues au marché, y sont représentées.

Le nouveau Marché public de Sainte-Foy, dont l’ouverture a été retardée de quelques mois en raison de la pandémie, représente un budget total de 5,55 millions de dollars.

Une nouvelle place de la famille

Toujours dans la même idée de réaliser sa vision de la Ville de Québec, le maire Labeaume s’est déplacé à deux pas du Grand marché, vendredi après-midi, afin d’inaugurer la place de la famille où a été installé un immense module ainsi que des jeux d’eau.

L’initiative citoyenne est inspirée de l’univers de Peter Pan afin d’offrir aux enfants de 5 à 12 ans une zone ludique et sécuritaire où ils peuvent développer leur psychomotricité. Aux couleurs boisés qui rappellent les arbres immenses du secteur, le module de jeu d’une hauteur de six mètres comprend une glissade tourbillonnante, des éléments suspendus, des câbles en toile d’araignée pour grimper et un mur d’escalade de 4,5 mètres de hauteur.

Le sol sous l’aire de jeu a été choisi de façon bien précise par la Ville de Québec. Les matelas entassés sur un couche de sable et recouverts de tapis synthétique sont en mesure d’absorber la chute d’un enfant. Afin d’être certaine que les chutes ne se fassent pas de très haut, les aires de jeu qui se trouvent en hauteur sont recouvertes par des filets. Ce type de sol a également été sélectionné pour permettre à tous d’accéder au site. Les personnes à mobilité réduite pourront ainsi se déplacer facilement sur le sol matelassé.

Le module de jeu, surnommé non-officiellement la Forêt enchantée par les enfants, a coûté 1,4 millions de dollars. Avec la mise en place des jeux d’eau, le projet de la place de la famille représente un investissement de plus de 2 millions de dollars de la part de la Ville de Québec.