La fondatrice des Ursulines, immortalisée par le nom de la rue Sainte-Angèle dans le Vieux-Québec, est devenue «Saint-Angèle» sur le panneau indiquant l'entrée pour les livraisons à la Maison de la littérature.

Une faute sur le panneau de... la Maison de la littérature

Sainte-Angèle est devenue un homme! La fondatrice des Ursulines, immortalisée par le nom de la rue Sainte-Angèle dans le Vieux-Québec, est en effet devenue «Saint-Angèle» sur ce panneau indiquant l'entrée pour les livraisons à la Maison de la littérature.
L'erreur est plutôt ironique alors qu'elle est visible sur les pierres de cet établissement consacré à la promotion de la littérature et de la langue française à Québec. Informée de l'erreur, la vice-présidente du comité exécutif responsable de la Culture à la Ville, Julie Lemieux, a assuré au Soleil mardi midi que la coquille sera corrigée rapidement. Il est en effet encore temps de corriger le tout avant l'ouverture de la Maison de la littérature qui aura lieu en fin de semaine avec deux jours d'activités publiques, dont l'événement principal est le parcours Volatil, auquel participeront plus de 80 artistes vendredi et samedi à partir de 18h30.