L'aspirant maire Carl Thomassin

Une «coalition d'indépendants» contre Équipe Wanita à Sainte-Brigitte-de-Laval

Une coalition de candidats indépendants appuyant l'aspirant maire Carl Thomassin fera la lutte à l'équipe de la mairesse sortante, Wanita Daniele, lors des élections municipales à Sainte-Brigitte-de-Laval.
Battu par seulement 22 voix en 2013 au siège 6 de conseiller alors qu'il représentait le parti Partenaires Sainte-Brigitte, puis en 2016  lors de l'élection partielle qui a vu Jean-Philippe Mathieu accéder au conseil municipal au siège 3, Carl Thomassin estime maintenant que la coalition d'indépendants constitue la meilleure formule pour Sainte-Brigitte-de-Laval.
«C'est une formule qui est mieux adaptée, comme dans un conseil d'administration. Je souhaite que les conseillers ramènent à la table du conseil les priorités de leurs districts. Je ne veux pas d'un parti politique où ou défend une ligne de parti comme Équipe Wanita», a-t-il expliqué en entrevue avec Le Soleil.
Âgé de 54 ans et éducateur spécialisé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, Carl Thomassin table sur sa disponibilité, lui qui prendra sa retraite après 35 ans de service en février 2018, et espère «redonner sa fierté» à sa ville.
Un habitué des séances du conseil municipal, M. Thomassin a toujours été critique envers l'administration de Wanita Daniele, notamment au sujet de la saga judiciaire qui a suivi le congédiement de l'ex-directeur général Gaétan Bussières et de l'ex-directeur des services juridiques Sylvain Déry. Les deux ex-cadres avaient vu la Commission des relations de travail décréter qu'ils avaient été victimes de harcèlement et que leurs congédiements étaient illégaux.
«Ce dossier a coûté 1,7 million $ à la Municipalité. Pour moi, l'aspect financier est très important et je m'inquiète des cachettes qu'il y a dans le budget. Le mois dernier, la Ville a adopté un emprunt de 380 000 $ pour boucler son budget 2017», indique-t-il.
D'autres anciens
Trois autres anciens candidats du défunt parti Partenaires Sainte-Brigitte font partie de la coalition, à savoir le conseiller d'opposition du district 5, Louis-Georges Thomassin, l'ex-candidat à la mairie Francis Côté, qui brigue le district 4, et l'ancien conseiller municipal Jean Giroux (district 1). Les nouveaux venus Marie-Ève Lemieux (district 2) Jimmy Laprise (district 3) et Édith Couturier (district 6) complètent cette liste de candidats indépendants.
«Nous regardons en avant, pas en arrière», a d'ailleurs déclaré au Soleil Jean Giroux, notant que les candidats souhaitaient prendre leurs distances de Partenaires Sainte-Brigitte. «Si nous sommes élus, nous formerons une coalition de conseillers indépendants. La fenêtre est excellente pour les indépendants. On le voit à Saint-Augustin-de-Desmaures, où une coalition d'indépendants sollicite aussi les votes», conclut-il.
En 2013, seul Louis-Georges Thomassin avait résisté au raz-de-marée d'Équipe Wanita aux élections municipales, la nouvelle venue remportant plus de 50 % des voix et faisant élire cinq de ses protégés. 
L'ex-maire Pierre Vallée, Francis Côté et le candidat indépendant Raphaël Brassard s'étaient divisés le reste des votes à la mairie alors que le maire sortant Gilbert Thomassin avait échoué dans sa tentative de briguer le poste de conseiller numéro 1.