L'explorateur Bernard Voyer sera en vedette lors du spectacle-bénéfice organisé à l'église Saint-Roch. Ses récits d'aventures seront soutenus par les «virtuoses multi-instrumentistes» André Moisan, Hélène Lemay et Jimmy Lahaie.

Une campagne pour restaurer l'église Saint-Roch

Les temps sont durs pour plusieurs temples religieux de Québec qui subissent les assauts du temps. L'église Saint-Roch ne fait pas exception. Aussi, afin de conserver l'intégrité de l'édifice de style néo-gothique, une campagne de financement a été lancée en mai et a presque atteint à mi-parcours son objectif de 1,5 million$.
Réparation des clochers, remplacement et restauration des portes et fenêtres, réfection des clochetons et gouttières, préservation d'éléments architecturaux uniques, la liste des travaux à effectuer (et déjà en cours) sur la plus grande église de la capitale est longue. La facture avoisinera le million de dollars.
En conférence de presse, mardi, la directrice de la campagne de financement, Esther Tranchemontagne, a lancé un ultime appel à la générosité du public pour recueillir le 100 000$ manquant et qui permettra de soutenir la vie communautaire et spirituelle de la paroisse Saint-Roch.
D'où l'idée d'un cocktail dînatoire et d'un spectacle bénéfice mettant en vedette l'explorateur Bernard Voyer dont les récits d'aventures seront soutenus pour l'occasion par les «virtuoses multi-instrumentistes» André Moisan, Hélène Lemay et Jimmy Lahaie. Déjà présentée une première fois à Warwick, cette «exploration sonore» alliant effets spéciaux et projections, sera offerte au public le 10 novembre, à l'église Saint-Roch.
Un cocktail dînatoire se tiendra quelques heures plus tôt, en début de soirée, alors qu'une oeuvre picturale de l'artiste Jean Gaudreau représentant l'église Saint-Roch fera l'objet d'une mise à l'enchère.
«L'église demeure un monument qui a du sens pour beaucoup de personnes, pas seulement pour celles qui viennent à la messe, mais pour toutes celles qui se soucient de la vie communautaire du quartier», explique le curé de la paroisse, Jean Picher, conscient que les fabriques ne peuvent plus continuer à assumer seules l'entretien des édifices religieux vieillissants.
Pour l'explorateur Bernard Voyer, qui a conquis l'Everest en 1999, les églises constituent des «repères» pour la population, qu'on soit croyant ou non. «Une église c'est un très beau camp de base, c'est confortable. C'est là qu'on vient pour réfléchir, pour prendre le temps d'établir notre stratégie, pour vivre un moment un peu zen.»
Vous voulez y aller
Quoi : Cocktail dînatoire et spectacle bénéfice pour l'église Saint-Roch
Quand : le vendredi 10 novembre, à 17h et 19h30
Où : église Saint-Roch, rue Saint-Joseph
Billets : 125$ (cocktail et spectacle) ou 50$ (spectacle seulement)