Le maire de Lévis Gilles Lehouillier

Une bannière de la Ville de Lévis... avec le maire en gros plan

Un citoyen s'étonne qu'une bannière publicitaire de la Ville de Lévis mette en gros plan le visage du maire Gilles Lehouillier. Pour Roger Martel, il s'agit tout simplement de «campagne électorale hâtive du maire, à même les fonds publics».
«Ce n'est pas un message d'intérêt public, c'est un message qui ne parle que de M. Lehouillier et qui le met en valeur. Je ne vois pas l'utilité. Pour moi, c'est inacceptable», dénonce M. Martel en entrevue. Au-dessus de la photo, on indique que le maire Lehouillier est «engagé dans son milieu». 
Cette bannière a été aperçue et photographiée par M. Martel lors du Festival Jazz etcetera à Lévis. La Ville reconnaît qu'elle a payé pour cette seule et unique bannière et explique qu'il ne s'agit pas d'une campagne publicitaire. 
«On en a juste une et c'est juste quand je suis le président d'honneur d'un événement qu'on la sort», a expliqué le maire Gilles Lehouillier lorsque Le Soleil lui a parlé de la bannière. Le maire était en effet président d'honneur de la dernière présentation du Festival Jazz etcetera.
La Ville de Lévis a décidé de produire une bannière générale montrant le maire Gilles Lehouillier au lieu d'en faire une chaque fois que le maire accepte la présidence d'honneur d'un événement.
La Ville a décidé de produire cette bannière générale au lieu d'en faire une chaque fois que le maire accepte la présidence d'honneur d'un événement. Lors des conférences de presse ou d'autres événements, la Ville de Lévis dispose de matériel de communication où le visage du maire n'apparaît pas. 
M. Lehouillier est convaincu que la Ville n'a enfreint aucun règlement en produisant cette bannière. Julie St-Arnaud Drolet, relationniste au Directeur général des élections du Québec, indique pour sa part que la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités n'encadre pas ce type de situation.