Sylvain Juneau, le maire de Saint-Augustin, a indiqué qu'il n'appuierait pas, pour le moment, quelque candidat que ce soit, même ceux qui ont annoncé lui être favorable.

Une alliance pro-Juneau à Saint-Augustin

Six candidats favorables au maire Sylvain Juneau travailleront ensemble sans pour autant former un parti politique lors des élections municipales à Saint-Augustin-de-Desmaures.
«Nous avons décidé de travailler ensemble, car nous avons beaucoup en commun même si on ne pense pas tous pareil sur tous les points de vue. On veut sortir la politique du conseil municipal, on aimerait que la Ville soit gérée comme un conseil d'administration», a confié au Soleil Clovis Saccomano, candidat dans le district 6 et technicien opérateur chez Énergie Valero.
Les autres candidats à faire partie de cette alliance pro-Juneau sont le conseiller du district #4, Raynald Brulotte, qui appuie le maire depuis son entrée au conseil, Marcel Desroches, conseiller de 1976 à 1980 et candidat dans le district #1, Jean Simard, candidat dans le district #2, Natacha Tanguay, candidate défaite en 2013 et qui tentera sa chance dans le district #3, et Annie Godbout, candidate dans le district #5.
«L'une des raisons pour lesquelles nous ne formons ni parti politique ni équipe, c'est parce que Monsieur le maire ne veut pas de parti ni de ligne de parti et qu'on n'en veut pas nous non plus», poursuit M. Saccomano, qui dit être favorable à la majorité des décisions prises par le maire Juneau.
Pas d'appui... pour l'instant
De son côté, Sylvain Juneau a déclaré qu'il n'appuierait pas pour le moment quelque candidat que ce soit dans la course, même ceux qui ont annoncé lui être favorables, tout en n'écartant cependant pas un appui futur. «Il se peut très bien qu'en temps et lieu, je donne mon appui à certains candidats durant la campagne», a-t-il indiqué.
Les conseillers France Hamel, Lise Lortie, Louis Potvin, Denis Côté et Guy Marcotte, issus de l'administration de l'ex-maire Marcel Corriveau et opposés au maire Juneau, ont tous déjà annoncé qu'ils ne solliciteraient pas un nouveau mandat.
Luttes à prévoir
D'autres candidats ont cependant annoncé au directeur général des élections du Québec leurs intentions de se présenter contre les membres de l'alliance pro-Juneau. Marcel Chiasson, Robert Lessard, Richard Bolduc et l'ingénieur Yannick Lebrasseur seront sur les rangs, MM. Lessard, Bolduc et Lebrasseur ayant déjà annoncé qu'ils se présenteraient respectivement contre MM. Desroches et Simard et Mme Tanguay dans les districts #1, #2 et #3.
Joint par Le Soleil, Robert Lessard a dit souhaiter ramener l'harmonie au conseil municipal. «Je me présente comme indépendant et je n'appuie personne, car je veux qu'on cesse de regarder en arrière. Les autres n'ont pas juste fait des erreurs!» a-t-il déclaré en parlant des conseillers issus de l'équipe Corriveau.
Gestionnaire immobilier à la retraite, M. Lessard assiste aux assemblées du conseil depuis plus de deux ans et avoue qu'il avait eu un choc lors de l'annonce de la hausse de taxes de 25 % en 2015.