Le zonage prévoit un édifice d'habitation d'un minimum de six logements. La hauteur permise est de 9 à 15 mètres, ce qui équivaut à 2 à 5 étages.

Un trou bientôt comblé dans Limoilou

Le dernier terrain vague à l'entrée de Limoilou a enfin trouvé preneur. La Ville de Québec le vend pour 900 000 $ à l'homme d'affaires Martin Gagnon, qui devra y construire un édifice à logements ou des condos d'ici trois ans.
Le terrain est situé sur la 1ere avenue, devant l'intersection de la 5e rue et à côté du parc du Vieux-Passage, lequel jouxte le pont Drouin. Il y a plusieurs années, c'est un marchand d'automobiles d'occasion qui occupait ce coin stratégique.
La Ville avait mis ce terrain en vente, comme d'autres excédentaires, lors d'un appel d'offres publié en avril 2016. Trois propositions avaient été reçues. «Ces dernières n'ont pas été retenues car elles étaient conditionnelles et restrictives», peut-on lire dans les documents présentés mercredi au comité exécutif.
On y apprend aussi que les négociations se sont poursuivies avec différents promoteurs. Puis, en février, l'entreprise A&M Investissement, propriété de Martin Gagnon, a déposé une offre d'achat de 900 000 $ pour le terrain de 2200 mètres carrés donnant sur la rivière Saint-Charles. Cette offre vient tout juste d'être acceptée par l'administration Labeaume. Au dernier rôle d'évaluation, la valeur de l'ensemble était estimée à 695 000 $.
M. Gagnon était jusqu'en 2015 propriétaire de Poitras Industries, une entreprise de Québec spécialisée dans la production d'enseignes et de mobilier urbain.
Selon le contrat d'achat du terrain de la 1ere avenue, il doit «commencer la construction d'un bâtiment conforme à la réglementation municipale applicable dans un délai de 36 mois». Une pénalité de 2000 $ par mois est prévue en cas de défaut.
Le zonage prévoit un édifice d'habitation d'un minimum de six logements. La hauteur permise est de 9 à 15 mètres, ce qui équivaut à 2 à 5 étages.
Le futur propriétaire n'a pas retourné notre appel jeudi.