De gauche à droite : Richard Aubé, concepteur et metteur en scène de l’Open House; le maire Régis Labeaume, président d’honneur du spectacle-bénéfice; la comédienne Guylaine Tremblay, animatrice de la soirée; André Marceau, président du C.A. de la Fondation Maison Dauphine

Un spectacle multidisciplinaire pour les jeunes de La Dauphine

La Fondation Maison Dauphine convie le public à son «Open House», un spectacle-bénéfice pour les jeunes de la rue qui rassemblera une quarantaine d’artistes sur scène, alors que la comédienne Guylaine Tremblay animera la soirée.

Le 20 novembre, les artistes Robby Johnson, Marie-Denise Pelletier, Jonas, Renée Wilkin, Jérôme Couture, Yvan Pedneault, Liana Bureau, Émilie Baillargeon, Christian B. Poulin et Gabriel-Antoine Vallée fouleront les planches du Palais Montcalm entourés de danseurs, d’acrobates, de musiciens et d’un chœur de 24 chanteurs.

«Un Open House, c’est une invitation pour présenter notre maison, qui on est», indique le concepteur et metteur en scène du spectacle, Richard Aubé. «Les artistes vont chanter leur propre matériel, et toutes les chansons choisies ont un sens avec La Dauphine», souligne M. Aubé.

Guylaine Tremblay, originaire de Vanier, poursuit son implication auprès de La Dauphine après avoir pris part au spectacle-bénéfice de l’an dernier, À cause de Carmen. «On se demande si les gestes qu’on pose ont un écho ou pas… Je suis convaincue que les gestes [posés] ont un impact à La Dauphine», indique la comédienne, qui devrait «pousser quelques notes» en plus d’animer la soirée. «L’an prochain, je vais faire une chanson avec Régis!» a-t-elle dit, provoquant les rires alors que le maire Labeaume semblait beaucoup moins affirmatif.

L’objectif pour la première édition de ce spectacle-bénéfice est d’amasser 100 000 $ afin de maintenir la gratuité des services offerts à plus de 250 jeunes de la rue âgés de 12 à 29 ans.

«On vise une activité qui sera annuelle, récurrente. Cette première nous permettra de se donner une notoriété», explique le président du C.A. de la Fondation Maison Dauphine, André Marceau, donnant en exemple Le show du Refuge avec Dan Bigras, à Montréal, désormais reconnu.

Plaidoyer pour les organismes

Le maire Régis Labeaume a profité de l’occasion pour offrir un plaidoyer en faveur des organismes qui viennent en aide aux gens de la rue. «Ils sont importants pour la Ville et le Service de police. Si La Dauphine ou PECH [qui vient en aide aux gens avec des problèmes de santé mentale] n’existaient pas, la police serait mal prise, car il n’y aurait pas de lieu pour les accueillir.» Soulignant que la Ville contribue à financer ces organismes, le maire insiste que «ça coûterait encore plus cher si on ne les avait pas».

M. Labeaume se dit d’accord pour que le gouvernement augmente le budget des organismes communautaires. «On va demander au gouvernement de signer des ententes de trois ans [pour le financement] pour ne pas que les organismes soient déstabilisés à chaque année, pour leur donner un break», a indiqué le maire, profitant des dernières journées de la campagne électorale provinciale pour se faire entendre.

Les billets pour l’Open House de La Dauphine sont en vente au prix de 55 $ sur le site du Palais Montcalm.