C'est le Saga Sapphire, un navire qui peut accueillir 720 passagers et 415 membres d'équipage qui inaugurera les installations du quai Paquet.

Un premier navire de croisières à Lévis le 1er octobre

Des croisiéristes internationaux fouleront pour la première fois le sol du quai Paquet, à Lévis, le 1er octobre prochain.
C'est le Saga Sapphire, un navire qui bat pavillon anglais et qui peut accueillir 1135 passagers et membres d'équipage qui inaugurera les installations du quai Paquet. Ce navire mesure 200 mètres, soit la longueur maximale que le quai peut se permettre d'accueillir pour le moment. 
Des discussions sont en cours depuis 2014 entre la Ville de Lévis et le Port de Québec pour la signature d'une entente visant à utiliser ce quai, lorsque le port est en période de fort achalandage ou de débordement. Cette première escale, qui s'échelonnera de 7h à 23h le 1er octobre, représente un test pour les deux parties. Si l'expérience est concluante, une convention de gestion pourrait être signée pour la saison 2018. 
«On va faire quelque chose d'assez extraordinaire pour souligner cette première», s'est réjoui M. Lehouillier en conférence de presse lundi. La Ville souhaite organiser des navettes pour amener les touristes sur la terrasse de Lévis, dans le Vieux-Lévis et Fort-Numéro-Un. Elle facilitera aussi le transfert des touristes vers Québec à bord du traversier situé tout près. 
En soirée, la Ville prévoit offrir aux croisiéristes deux spectacles son et lumière avec ses fontaines d'eau géantes. 
Mario Girard, pdg du Port de Québec, explique qu'il a fallu «convaincre» la ligne de croisières de tenter l'expérience lévisienne. «Les bateaux de croisières, on les a sorti un peu de leur zone de confort pour les amener ici», a-t-il indiqué. 
Soucieux de conserver un taux de satisfaction élevé comme escale, le Port de Québec, qui connaît une saison record cette année, fait confiance à Lévis pour que l'accueil des touristes se fasse de façon fluide et sécuritaire. 
Fraîchement rénové, le quai Paquet a connu un grand succès auprès de la population locale l'an dernier. Les travaux majeurs qui ont cours sur la rue Saint-Laurent devraient être presque achevés à l'automne, soutient M. Lehouillier. 
Au cours des prochaines années, Lévis souhaite que davantage de boutiques et de café-terrasses s'installent dans le secteur de la Traverse. Un hôtel intégrant un ascenseur pour piétons et vélos vers le haut de la falaise est toujours dans les plans. Sa construction pourrait commencer dès 2018, selon le maire Lehouillier. «Le secteur de la Traverse se destine à une vocation internationale», affirme-t-il.