Le Rond-Point est composé d’un mobilier urbain, où les gens pourront se prélasser tout l’été à partir du 6 juin, et d’un petit jardin avec des légumes, des fruits, et des fines herbes.

Un mini SPOT à l'école Joseph-François-Perrault

En manque d’espace pour se rassembler, des élèves de l’école secondaire Joseph-François-Perrault du quartier Montcalm ont décidé de créer Le Rond-Point, un lieu de rencontre et de partage sur le terrain extérieur donnant sur le chemin Sainte-Foy.

Inspiré du SPOT créé par les étudiants en architecture, Le Rond-Point est composé d’un mobilier urbain, où les gens pourront se prélasser tout l’été à partir du 6 juin, et d’un petit jardin avec des légumes, des fruits, et des fines herbes. 

De la création des plans à la construction des bancs en passant par la recherche de financement et de partenariat, les 18 élèves du comité Rond-Point ont pris en charge l’ensemble du projet avec l’aide du personnel de l’école et d’organismes de Québec comme le SPOT, la Pépinière, les Urbainculteurs et le Centre solidarité jeunesse. 

«On a créé des sous-comités, marketing, production et création, et on a organisé un sondage auprès des élèves pour savoir ce qu’ils voulaient. On a participé aussi à des concours et vu tout le côté entrepreneurial», explique Flora Charpentier, l’une des membres du comité. 

«Le but du projet est d’impliquer les jeunes et leur faire découvrir les organismes communautaires et créer des collaborations avec eux», souligne Doreen Perreault, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école Joseph-François-Perrault.

Avec un budget de 5000 $, le comité a dû relever tout un défi pour essayer de trouver de la main-d’œuvre pour construire le mobilier urbain. «C’est ce qui coûte le plus cher et on ne voulait pas mettre tout notre argent là-dedans», confie l’étudiante de secondaire 5. 

De son côté, le Centre Jacques-Cartier se cherchait un projet dans le cadre de l’atelier La fibre de bois, dans lequel les participants travaillent sur un projet en menuiserie afin de découvrir le métier.

Les deux groupes ont alors mis en commun leurs besoins pour réaliser le projet à un moindre coût. Étendu sur trois ans, le projet pourrait prendre de l’expansion dès l’an prochain avec un budget de 25 000 $, et occuper également l’espace de l’autre côté du terrain devant l’école.

Le Rond-Point est un lieu de rencontre et de partage sur le terrain extérieur donnant sur le chemin Sainte-Foy.