Une partie des bénévoles en compagnie d’une famille ayant bénéficié de l’aide de l’Opération clin d’œil.

Un déménagement en cadeau

Depuis quelques années, l’Opération clin d’œil retire un poids des épaules de dizaines de familles en offrant un service de déménagement complètement gratuit.

Cet été, 34 familles ou personnes seules ont pu profiter des services de l’Opération clin d’œil pour emménager dans un logement. Les services ont été distribués sur trois jours, soit les 29 et 30 juin, ainsi que le 1er juillet. La cinquantaine de bénévoles a principalement aidé les résidents de Limoilou et des environs.

«Ce sont souvent des personnes qui n’ont pas de ressources et qui se sentent seules. Il y a des gens qui se sentent démunis quand vient le temps de déménager. La motivation première, c’est vraiment d’aimer notre prochain gratuitement. On veut juste que les gens se sentent aimés. L’entraide est toujours la bienvenue», précise l’organisatrice de l’opération, Marie-Antonie Thériault.

Opération clin d’œil est le volet d’aide communautaire de l’Église Urbaine 180. Et même si l’initiative découle de l’église, Mme Thériault assure que les bénévoles ne le font pas pour faire de la promotion religieuse, mais dans le but de «faire une grande différence par de petits gestes».

«On reçoit de l’aide de la part de plusieurs bénévoles des États-Unis qui viennent de différentes églises. On peut donc offrir plusieurs déménagements», poursuit l’organisatrice.

Les 37 personnes venues des États-Unis sont d’ailleurs arrivées avec une aide financière importante pour l’activité.

«Après les Fêtes, on s’assoit et on regarde le plan de match. On loue les camions à nos frais, il faut prévoir des lunchs et il faut entrer en contact avec les gens pour qu’ils sachent le service qu’on offre. C’est beaucoup de préparation.»

Aide émotionnelle

Les réactions des familles sont un cadeau pour les bénévoles de l’Opération clin d’œil.

«Parmi les témoignages qu’on a reçus, il y a des gens qui pleuraient de joie, d’autres se sont confiés à nous. Ils parlaient des difficultés qu’ils vivaient dans leur vie. L’aide qu’on apporte n’est pas juste physique, elle est aussi émotionnelle», indique Mme Thériault.

L’an dernier, l’Opération clin d’œil a pu réaliser une vingtaine de déménagements en deux jours. Contente d’en avoir offert davantage cette année, l’équipe espère aider encore plus de familles l’an prochain.

«On a vraiment essayé de regarder les vrais besoins qu’on peut voir dans la société québécoise, pour lesquels on peut faire quelque chose. Le déménagement, on sait que ça se passe et quand ça se passe. Puis, on sait comment faire. C’est juste pour donner une dose d’amour», termine Mme Thériault.