Le centre communautaire Saint-Roch sera reconstruit sur la rue du Pont, où trônait jadis le cinéma Charest.

Un centre communautaire à la place du cinéma Charest

Le centre communautaire de Saint-Roch déménage sur le terrain de l'ancien cinéma Charest.
<p>Les ruines du cinéma Place Charest ont fait place à un espace vert.</p>
L'anneau de glace couvert n'arrive pas seul. La révision du projet initial permet d'investir 30 millions $ dans trois centres communautaires de Beauport et de La Cité-Limoilou.
Celui de Saint-Roch (15 M$) sera reconstruit sur la rue du Pont, où trônait jadis le cinéma du centre-ville. Il inclura une piscine et un gymnase. Une fois l'ancien bâtiment démoli, l'espace sera transformé en parc.
Il n'est pas acquis que le YMCA ira dans le nouveau centre. «C'est pas réglé», s'est borné à dire le maire Régis Labeaume. Il a plutôt rebondi sur le fait que le nouvel équipement pourrait aider à attirer de nouvelles entreprises technologiques dans le quartier.
Monseigneur-Marcoux reconstruit
Le centre Monseigneur-Marcoux (10 M$), situé dans le quartier Saint-Pascal à Limoilou, sera aussi démoli et reconstruit. Il pourrait renaître à la même place ou déménager au parc Bardy.
«Ce centre-là appartient à un OBNL. Il reste à discuter avec eux si nous utiliserons ce site-là pour bâtir le nouveau centre de 10 millions $ ou si nous allons au parc Bardy», a souligné M. Labeaume, qui entend procéder rapidement.
Le centre communautaire des Chutes (4,5 M$) sera pour sa part agrandi pour offrir davantage d'espaces communautaires.
Tous ces chantiers, lancés «demain matin», dixit le maire, doivent se terminer en 2019 et en 2020.
Les deux ministres provinciaux François Blais et Sébastien Proulx, qui sont également députés dans la région de Québec, ont insisté sur l'importance d'infrastructures communautaires pour la qualité de vie des citoyens.