Six ans après avoir été offerte par le canton du Jura, l'horloge suisse Richard Mille sera installée dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville.

Un cadeau à 407 000 $

Un legs du 400e anniversaire de Québec en provenance du canton du Jura, en Suisse, coûtera 407 000 $ aux citoyens de la capitale.
Six ans après avoir été donnée en cadeau par le canton du Jura, l'horloge suisse Richard Mille sera installée dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville pour un peu plus de 407 000 $.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, a justifié vendredi cet «investissement» par la volonté de l'installer «à la vue de tout le monde», alors qu'elle avait été conçue pour l'intérieur.
«Je vous annonce que ça va être un gros attrait touristique. On appelle ça de l'investissement. C'est sûr que le monde peut bien se faire plaisir et commencer à chialer, mais ça va être exposé 12 mois par année. Faut que ça résiste à l'hiver», a-t-il expliqué.
«Ça va être une attraction touristique qu'on va mettre dans toutes nos promotions touristiques, je pense que ça va être fameux, a-t-il insisté. C'est une horloge qui n'existe pas dans le monde. Ça va être unique, ça vaut des millions de dollars.»
Au départ, l'horloge devait aboutir à la bibliothèque Gabrielle-Roy, dans le quartier Saint-Roch, mais l'administration Labeaume a choisi de profiter des travaux majeurs autour des jardins de l'Hôtel-de-Ville pour l'intégrer à la place publique.
«On trouvait qu'au point de vue touristique, le monde passe plus en centre-ville. On a décidé qu'on investissait là», résume Régis Labeaume.
Le maire doit se rendre mercredi en Suisse pour recevoir officiellement l'horloge, en présence du président du canton du Jura. Il profitera de son voyage pour dévoiler les plans d'aménagement des jardins qui accueilleront l'horloge.
Des maquettes qui seront dévoilées «dans quelques jours» à la population de Québec, a promis vendredi M. Labeaume. «On est en train de les terminer, parce qu'il faut que je les amène [en Suisse] pour leur montrer.»
Ce sera alors la première fois que la Ville présentera des images des nouveaux jardins de l'Hôtel-de-Ville, qui doivent être inaugurés à l'automne.