Des briques, des bouts de bois, des bouteilles, des pierres qui auraient été jadis les assises de maisons auraient ainsi été mis au jour lors de tests de sols dans le terrain de stationnement situé sur l'îlot Dorchester.
Des briques, des bouts de bois, des bouteilles, des pierres qui auraient été jadis les assises de maisons auraient ainsi été mis au jour lors de tests de sols dans le terrain de stationnement situé sur l'îlot Dorchester.

Un archéologue dénonce les travaux à l’îlot Dorchester

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Professeur titulaire en archéologie à l’Université Laval, Réginald Auger ne pouvait pas demeurer silencieux quand il a vu, à deux pas de chez lui, un technicien excaver des pièces archéologiques lors de tests de sols dans le terrain de stationnement situé sur l’îlot Dorchester.