Gilles Lehouillier a rencontré François Bonnardel mardi. Les discussions ont porté sur les nombreux projets en transport planifiés à Lévis. Le maire a dit avoir observé une grande ouverture du ministre.

Troisième lien: Lehouillier 100 % d’accord avec Bonnardel

Gilles Lehouillier se réjouit du changement de mandat du bureau du troisième lien routier entre Québec et Lévis pour y inclure la reconstruction du pont de l’île d’Orléans.

Le maire de Lévis jubile du «nouvel échiquier régional» avec l’élection d’un gouvernement caquiste. Plus tôt cette semaine, le ministre des Transports, François Bonnardel, confirmait que la construction d’un nouveau pont à l’île d’Orléans et celle d’un troisième lien dans l’est ne se feraient plus en vase clos.

De plus, il annonçait la nomination d’un nouveau directeur à la tête du bureau de projet. Frédéric Pellerin, à l’emploi du ministère des Transports depuis 2000, était jusqu’à tout récemment directeur général de la région Chaudière-Appalaches.

«C’est fondamental d’avoir éliminé les scénarios dans l’ouest. La volonté du gouvernement est ferme. La nomination d’une nouvelle personne en est une concrétisation. On me dit que [M. Pellerin] c’est une personne très pragmatique. Et l’idée d’intégrer le pont de l’île avec ça, il y a une logique», commente le maire.

À la suite de l’annonce du ministre Bonnardel, le préfet de l’île, Harold Noël, a indiqué que «le point le plus important est que le délai de construction [du nouveau pont] de 2024 soit respecté tout comme l’intégrité des paysages.»

À ce sujet, M. Lehouillier se range derrière l’avis des maires insulaires. «Je suis d’accord pour garder le caractère patrimonial de l’île d’Orléans. Il faut s’assurer d’avoir l’accord des élus de l’île d’Orléans», soutient-il, pour que le projet obtienne un taux élevé d’acceptabilité sociale.

Le maire de Lévis garde une réserve sur la forme finale que prendra ce troisième lien. «Mon choix personnel est toujours un tunnel. Est-ce qu’il y aura une combinaison des deux? Une fois que j’ai dit ça, est-ce qu’il y a une proposition que je ne connais pas», questionne-t-il en guise de conclusion.

Rencontre fructueuse

M. Lehouillier a rencontré le ministre Bonnardel mardi. Les discussions ont porté sur les nombreux projets en transport planifiés à Lévis. Le maire a dit avoir observé une grande ouverture du ministre. Il a confirmé que la construction du viaduc tant attendu pour une nouvelle sortie à l’intersection de l’autoroute 20 et de la rue Saint-Omer débutera l’an prochain. Il a aussi obtenu l’assurance que le ministère des Transports se penchera sur la réorganisation du spaghetti à la sortie des ponts sur la rive sud comme il a prévu le faire à Québec.