Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le futur tunnel Québec-Lévis annoncé le 17 mai par le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) doit mesurer 8,3 km et deviendra l’un des plus larges au monde, sinon le plus large, avec ses 19,4 m de diamètre.
Le futur tunnel Québec-Lévis annoncé le 17 mai par le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) doit mesurer 8,3 km et deviendra l’un des plus larges au monde, sinon le plus large, avec ses 19,4 m de diamètre.

Troisième lien: le gouvernement fait un pas concret

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le gouvernement Legault a fait un pas concret vers la réalisation du projet de tunnel entre Québec et Lévis, mercredi, en publiant un appel d’offres pour se trouver des spécialistes qui le conseilleront dans «la préparation de l’avant-projet».

Le ministère des Transports (MTQ) et son ministre, François Bonnardel, partent à la recherche d’une firme qui l’accompagnera «dans le cadre des premières étapes du processus de sélection du fournisseur, soit les appels d’intérêt et de qualification, le tout en vue de la réalisation du projet selon un mode alternatif».

Comme le ministère ne possède pas l’expertise pointue pour élaborer seul son plan dans le fin détail et établir avec grande précision la façon d’atteindre ce qu’il désire, il ira le trouver à l’externe.

Des experts qui lui tiendront la main dans la mise sur pied d’un futur appel d’offres solide, complet et crédible en vue de la construction, dont le début du forage est prévu en 2027.

«Le mandat, dont une partie sera réalisée au terme de l’étude d’impact sur l’environnement, sera d’une durée maximale de quatre ans», lit-on dans le communiqué du MTQ. Le dépôt du rapport final de l’étude d’impact sur l’environnement est prévu en 2023.

Le futur tunnel Québec-Lévis annoncé le 17 mai par le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) doit mesurer 8,3 km et deviendra l’un des plus larges au monde, sinon le plus large, avec ses 19,4 m de diamètre. On y trouvera trois voies dans chaque direction, dont une réservée au transport en commun. Les deux sens de la circulation seront superposés.

Le premier ministre François Legault et le ministre Bonnardel ont annoncé un budget de 6 à 7 milliards $, mais plus une marge d’incertitude de 10 à 35 %. Donc plus près de 10 milliards $.

Le tunnel Québec-Lévis doit entrer en service en 2031.