La Société des traversiers du Québec espère une réouverture complète de son service entre Québec et Lévis à la mi-novembre. Seuls les piétons et les cyclistes peuvent prendre le traversier pendant les travaux.

Traverse Québec-Lévis : la patience récompensée par des rabais

La Société de traversiers du Québec (STQ) compte offrir des rabais significatifs pour ses clients de la traverse Québec-Lévis, afin de les remercier de leur patience. Voilà deux fois que la réouverture est retardée pour les automobilistes, en raison de travaux qui durent depuis le 19 septembre.

Ouverture mi-novembre, c’est ce qui est espéré pour la STQ. Elle ne s’avancera pas sur une date précise, afin de ne pas décevoir de nouveau tous les clients, surtout ceux qui utilisent la traverse habituellement tous les matins avec leur voiture.

En août, la STQ annonçait un arrêt de service d’un mois, pour une cure de rajeunissement des rampes d’accès. Les travaux devaient s’achever le 21 octobre, un premier retard amenait la date de réouverture au 4 novembre. Le 2 novembre, on annonçait un deuxième retard. 

«Il n’y a pas eu un problème en particulier, dans la partie des travaux planifiés, ça s’est très bien passé. Il y a eu un premier retard parce qu’on s’était rendu compte que la structure d’acier qui soutient la passerelle piétonne était plus usée qu’on pensait. On a décidé de la changer et on est tombés en mode non planifié. Toutes sortes d’éléments nous ont ensuite retardés. Depuis, tout est plus long que prévu», explique Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ. 

Les travailleurs se sont cogné le nez devant plusieurs autres réparations imprévues. De mauvaises surprises ont poussé la STQ à reporter une deuxième fois la réouverture de la traverse. Le vent et la pluie n’ont pas aidé, le travail de soudure a aussi été grandement ralenti.

M. Lavoie indique que l’équipe espère terminer les travaux avant l’arrivée permanente de la neige.

Choix stratégique

Il est évident que le prolongement des travaux n’enchante pas les citoyens de Québec et Lévis, mais ce changement imprévu ne plaît pas non plus à la STQ. 

«On s’approche du but. On a hâte nous aussi! Notre pdg est loin d’être content, personne ne se réjouit de ça. On n’est pas content du service offert, c’est certain. On remercie d’ailleurs tous les clients pour leur patience, au retour en service, on va offrir des rabais significatifs, quelque chose qui va plaire à nos clients réguliers, ceux qui ont été les plus affectés par le prolongement», indique aussi M. Lavoie.

La nature de ces rabais sera connue lors du retour en service de la traverse. 

La STQ aurait pu reprendre son service plus tôt, les travaux entamés auraient pu être remis à plus tard. Pour ce faire, elle aurait dû suspendre une fois de plus ses services pendant un certain temps afin de terminer les travaux.

«On aurait pu réparer temporairement au lieu de faire une réparation plus méthodique et complète. On a décidé de faire tout ce qu’on peut faire pour revenir en service et être dans le neuf, au lieu de retourner dans les travaux dans deux ans», termine le porte-parole. 

Le service de traverse est toutefois offert aux piétons et aux cyclistes pendant la durée des travaux.