Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Tramway: le maire Labeaume et François Legault s’entendent pour une rencontre [VIDÉO]

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Dans une lettre envoyée au bureau du premier ministre mardi, le maire Labeaume a sollicité une rencontre avec François Legault pour discuter du projet de Réseau de transport structurant «dans l’intérêt supérieur de la région de la Capitale-Nationale».  

En conférence de presse, Régis Labeaume a lu la lettre envoyée à M. Legault. Il soulève entre autres l’importance de «trouver une solution pour l’avenir de notre capitale québécoise et surtout pour sa relance économique post-pandémie».  

Le premier ministre a répondu positivement à cette demande, mais a d’abord proposé une rencontre entre le ministre des Transports François Bonnardel et le maire de Québec. Proposition que le maire a acceptée.  

«On sait où on s’en va. On est prêts aux compromis. Il faut que les deux partis aient la volonté d’accepter des compromis logiques et basés sur la science», exprime le maire de Québec. 

«Il faut qu’il y ait une volonté que les deux partis ne veulent pas absolument et obstinément avoir raison politiquement.» 

M. Labeaume a réitéré l’importance de ne pas retarder le lancement du projet. Surtout, il répète que la relance économique ne doit pas se faire strictement à Montréal.  

«Les travaux qu’il y a à Montréal soutiennent l’économie de Montréal, les travaux du REM entre autres choses. […] À Québec, actuellement, le projet de la relance économique, c’est le réseau structurant. Il faut être d’accord sur le fait que l’économie soit en état de relance très bientôt, pour se faire, il n’y a pas plus gros que le projet de réseau structurant.» 

La Ville de Québec se dit «de bonne foi» au sujet des futures négociations.  

La semaine dernière, François Legault avait reproché au maire de Québec un manque d’ouverture à tout changement de tracé. 

Régis Labeaume croyait pourtant que la Ville avait obtenu en décembre une entente de principe avec le ministre des Transports sur le tracé du tramway. Au retour du congé des Fêtes, il apprenait que cette entente ne tenait plus. 

Dans le nouveau tracé soumis par le gouvernement, le tramway ne se rendait plus dans le secteur Le Gendre. Il partait du secteur D’Estimauville, pour se rendre à Sainte-Foy. La Ville de Québec juge donc que la proposition n’est pas optimale pour atteindre le plus grand nombre d’usagers. 

François Legault soutenait aussi que son gouvernement travaillait sur son propre projet de réseau structurant, soulevant l’ire de plusieurs qui dénoncent un empiètement de la CAQ dans les compétences municipales. 

«Il faut que le premier ministre s’implique, c’est le chef du gouvernement, ultimement ça doit tomber sur son bureau», indiquait le maire Labeaume jeudi, concernant cet aspect du problème.  

Même avec les événements des dernières semaines, le maire Labeaume n’a jamais douté de son projet ni de sa nécessité.  

«Jamais. Ce n’est pas mon genre. J’ai un petit peu plus de convictions que ça. On est faites fort quand même», a-t-il dit lorsqu’il a été questionné sur un possible abandon du projet.