Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le dénuement des arbres du boulevard Langelier est surtout visible entre le bas de la côte De Salaberry et le boulevard Charest.
Le dénuement des arbres du boulevard Langelier est surtout visible entre le bas de la côte De Salaberry et le boulevard Charest.

Tous les arbres plantés le long des trottoirs du boulevard Langelier sont nus! [PHOTOS]

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Des deux côtés du boulevard Langelier, la même scène : tous les arbres semblent morts, sans feuilles. Une explication plausible : c’est sans doute la faute d’un microclimat, d’un phénomène météo localisé sur l’artère routière achalandée située à la frontière des quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur.

+

CITOYENS INQUIETS

Quelques résidents ont écrit au Soleil au sujet de cette anomalie tout à fait singulière. 

«J’ai vu que vous écrivez souvent sur des questions de citoyens sur des situations dans notre ville. Je ne sais pas si quelqu’un vous l’a déjà mentionné, mais pour une étrange raison, des dizaines d’arbres qui avaient été plantés il y a environ cinq ans sur le boulevard Langelier sont morts au printemps», observe Jean-Nicolas Harvey. «De chaque côté de la rue, en bordure du trottoir, du bas de la côte Salaberry jusqu’à Charest, vous verrez des dizaines d’arbres morts et d’autres en très piteux état.»

La présidente du Conseil de quartier Saint-Sauveur, Myriam Nickner-Hudon, s’interroge aussi : «C’est d’une tristesse immense», regrette-t-elle. «C’est l’hécatombe […] près du [restaurant-bar] Quartier Général où les arbres sont tous morts.»

«Ces [arbres], qui étaient très beaux, se développaient parfaitement jusqu’à ce printemps», ajoute Marc-André Leblanc. «Présentement, ces arbres semblent morts (plus ou moins 24 arbres). Que leur est-il arrivé?»

+

PRINTEMPS DIFFICILE

Les arbres le long des trottoirs du boulevard Langelier ne se sont pas éveillés, malgré la chaleur.

La Ville de Québec a aussi constaté que les arbres ne se sont pas éveillés, malgré la chaleur.

«Plusieurs micocouliers (Celtis occidentalis) situés dans les banquettes en bordure du boulevard Langelier ont eu un printemps difficile et n’ont pas pu faire leurs feuilles comme à l’habitude», remarque le porte-parole David O’Brien. «Des événements météo semblent en grande partie responsables de cette situation particulière.»

Gel prolongé

Le dénuement des arbres du boulevard Langelier est surtout visible entre le bas de la côte De Salaberry et le boulevard Charest.

«La chaleur hâtive a accéléré le processus de feuillaison [mais] des épisodes de gel au mauvais moment ont causé des dégâts», poursuit-il. «Cette situation a empêché le déploiement des feuilles. [D’ailleurs], des symptômes foliaires caractéristiques liés au gel ont été observés.» 

Le dénuement des arbres est surtout visible entre le bas de la côte De Salaberry et le boulevard Charest. «Cela s’explique par le fait que l’air froid descend et que Langelier constituait un corridor d’air froid qui circulait en continu, ce qui a fait perdurer la situation dommageable, soit la période de gel.»

Un espoir?

Des deux côtés du boulevard Langelier, la même scène : tous les arbres semblent morts, sans feuilles.

Les employés municipaux auraient observé des bourgeons et des feuilles en train d’émerger sur certains arbres. Ils ont donc donné un coup de pouce à la nature dans l’espoir que les végétaux guérissent : «Étant donné le temps chaud et sec des dernières semaines, nous avons voulu éliminer le stress supplémentaire lié à la sécheresse», fait valoir David O’Brien. «Les arbres ont été arrosés à deux reprises la semaine dernière. Il est possible que ces arbres puissent refaire des feuilles et survivent. Si ce n’est pas le cas, les arbres morts seront retirés et remplacés.»