Le maire Régis Labeaume

Tous les accès au site du 31 décembre seront sécurisés

Tous les accès au site des festivités du 31 décembre sur la Grande Allée seront sécurisés pour éviter qu'un camion puisse pénétrer, a annoncé jeudi le maire Régis Labeaume.
«Du cours du Général-De Montcalm jusqu'au parlement, toutes les rues transversales seront - entre guillemets - sécurisées et bloquées», a expliqué en après-midi le maire de Québec en marge d'une activité avec des réfugiés. Il n'a pas voulu préciser la forme et le volume des obstacles qui seront ajoutés. Il s'agit généralement de blocs de béton. Des policiers seront également postés aux entrées.
«Un camion normalement ne devrait pas entrer sur le site», a souligné M. Labeaume. La référence à Berlin est directe. Lundi, un terroriste a projeté un camion-remorque sur la foule d'un marché de Noël, tuant 12 personnes et faisant des dizaines de blessés dans la capitale de l'Allemagne.
Mercredi, la mairie a tenu une séance de travail avec des représentants de la police, de la direction générale ainsi que les organisateurs de la fête du 31 décembre sur le thème de la sécurité. «Évidemment, ce n'est pas nouveau. Ce sont des mesures de sécurité qui étaient envisagées depuis longtemps», a tempéré M. Labeaume. «Je le dis parce qu'il y a des gens qui avaient une certaine inquiétude, mais tout a été fait, vraiment tout a été fait» pour que le public soit bien protégé, a-t-il insisté, assurant que la circulation piétonne demeurerait fluide.
Le maire n'est pas en mesure de dire combien il en coûtera pour toutes les mesures de sécurité: «On verra ça après. On investit l'argent qu'il faut pour sécuriser le site.»
Du côté de la police de Québec, le porte-parole n'a ni confirmé ni infirmé les informations. «On ne veut pas dévoiler nos stratégies, justement pour des raisons de sécurité», a souligné David Poitras. Selon le policier, les mesures sont «les mêmes que pour les autres grands événements». «Ce n'est pas une réaction à Berlin», a-t-il déclaré jeudi.