Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L'hôtel de ville de Québec
L'hôtel de ville de Québec

Télétravail: les employés du 311 devront se rendre au bureau

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La Ville gagne sa bataille contre le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec (SFMQ) qui contestait par grief le retour au travail d’une centaine de travailleurs en présentiel.

L’arbitre de grief Jean-François la Forge donne raison à la Ville qui avait exigé à l’automne le retour au travail du personnel administratif du «311» qui répond au téléphone. 

Le SFMQ déplorait cette décision qui, selon lui, contrevenait au décret gouvernemental sur la base que le télétravail était privilégié pour éviter les risques de transmission de la COVID. Le syndicat alléguait que ces employés effectuaient pourtant au printemps 2020 les mêmes tâches de leur domicile après avoir été équipés de l’équipement nécessaire pour travailler à distance.

Me La Forge retient surtout les irritants évoqués par la Ville comme l’impossibilité d’enregistrer à distance les appels au 311, ce qui empêche de mesurer la qualité du service et rend les téléphonistes vulnérables.