Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec représente les grandes organisations de taxi de la région. Il regroupe 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus de  200 chauffeurs.

Taxis de Québec: les effets de la cyberattaque persistent

Les taxis de Québec subissent encore les répercussions de la cyberattaque survenue il y a presque une semaine.

Le centre d’appel du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) avait été durement touché dans ses serveurs administratif et comptable, ainsi que dans la répartition des appels aux chauffeurs de taxi. 

La situation devrait revenir à la normale d’ici vendredi, c’est du moins ce que souhaite la direction du RITQ.

«Les serveurs administratifs, c’est bien important, mais notre priorité demeure de rétablir le service aux clients», a affirmé Félix Tremblay, porte-parole du RITQ. 

Les personnes souhaitant faire appel à un taxi devront donc être patientes, car un délai de 15 à 20 minutes supplémentaires est toujours nécessaire pour traiter les demandes. 

L’enquête se poursuit

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec s’est vu exiger une rançon au moment de la cyberattaque. 

N’ayant pas acquiescé aux exigences des pirates informatiques, le RITQ laisse le dossier entre les mains du Service de police de Québec.

Une enquête est en cours et aucun nouveau détail n’a été rendu public par le SPVQ, autant en ce qui concerne des suspects potentiels que la demande de rançon. 

Pour sa part, Félix Tremblay trouve très regrettable que des gens puissent s’attaquer à une industrie dans le but d’extorquer de l’argent. 

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région. Il regroupe 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus de  200 chauffeurs. Le RITQ représente Taxi Coop 525-5191, Taxi Coop Beauport, Taxi Coop Charlesbourg, Taxi Coop Sainte-Foy et Taxi Coop Val-Bélair.