La scène, grandiose, a été judicieusement utilisée à quelques reprises avec des projections époustouflantes.

Surface au quai Paquet: mariage hétéroclite... interrompu par la pluie

Lévis a fait la preuve jeudi soir qu'elle bouillonnait de talents très diversifiés lors de la première du spectacle Surface, qui a toutefois dû être interrompu à mi-parcours en raison de la pluie forte.
Si on se fie aux 45 premières minutes du spectacle, c'est une enfilade de prestations plutôt qu'un véritable spectacle concept auquel les spectateurs ont eu droit sur le quai Paquet. La scène, grandiose, a été judicieusement utilisée à quelques reprises avec des projections époustouflantes.
L'idée de faire grimper les jeunes talents dans des échafauds et de projeter leur ombre était aussi très intéressante, mais pas pour une prestation complète. Par exemple, les spectateurs n'ont pas pu voir le visage du jeune prodige au piano Philipe Brisson. Un écran géant aurait permis de mieux apprécier les émotions vécues par les artistes, qui montaient pour la plupart pour la première fois sur une si grande scène.
Surface a commencé tout en douceur. L'intention du metteur en scène Ghislain Turcotte était d'évoquer le côté intimiste des premiers spectacles d'un artiste. Puis, l'intensité des prestations était variable, tout dépendant de leur style, qui passait de l'accordéon traditionnel, à la danse moderne, au heavy metal.
L'intensité des prestations était variable, tout dépendant de leur style, qui passait de l'accordéon traditionnel, à la danse moderne, au heavy metal.
Quelques jeunes ont eu assez d'aplomb pour faire réagir la foule, comme Sammas avec sa poésie brute. Il était accompagné d'une danseuse sur scène et les deux formes d'art se mariaient à merveille. 
C'est vers 22h que la pluie forte a commencé à tomber, ce qui a forcé les organisateurs à annoncer une pause de 15 minutes. Cet arrêt du spectacle n'a pas manqué de complètement disperser les quelques milliers de spectateurs présents. 
Quelques minutes plus tard, le spectacle était annulé pour des raisons de sécurité, notamment parce qu'il aurait été hasardeux de présenter des numéros de cirque et de BMX sur des surfaces mouillées. Les intéressés auront toujours le loisir de se reprendre, car le spectacle est présenté à nouveau vendredi et samedi.
La Ville de Levis a procédé au lancement de Surface au printemps dernier. Elle a reçu plus de 200 candidatures et 56 artistes ont finalement été retenus pour faire partie du spectacle.
***
La naissance d'une nouvelle place de spectacle
Surface est le premier spectacle d'envergure à se tenir sur le quai Paquet de Lévis, la place publique ayant été inaugurée l'été dernier.
«C'est un site qui est vraiment enchanteur, alors être ici, c'est le bonheur», a commenté le metteur en scène Ghislain Turcotte, quelques heures avant la première jeudi. À son avis, le quai Paquet deviendra avec les années un endroit recherché par les producteurs de spectacle.
<em>Surface</em> est le premier spectacle d'envergure à se tenir sur le quai Paquet de Lévis.
Le site retenu, qui prend environ la moitié de l'espace disponible au quai Paquet, peut loger 7500 personnes. Les spectateurs peuvent apporter leurs chaises ou rester debout. Ghislain Turcotte compare l'endroit à la place des Festivals de Montréal, qui loge 10 000 personnes, ou à l'amphithéâtre Cogeco, de Trois-Rivières, situé aussi sur le bord du fleuve. 
«Faire un show ici, pour moi, c'est mieux qu'à l'Agora de Québec, à cause de l'environnement. On voit le fleuve, la ville de Québec», évoque-t-il. 
Reste que les spectateurs sont placés dos au fleuve. Ghislain Turcotte raconte que c'est parce que la scène, large de 90 pieds, devait aussi servir à l'animation durant Rendez-vous 2017. «Si on avait mis la scène de l'autre côté, elle aurait caché le grand voilier qui était amarré ici la fin de semaine dernière, alors ça ne fonctionnait pas», explique-t-il. Le son est également meilleur lorsqu'il est projeté vers l'eau, ajoute M. Turcotte. 
Les producteurs ont tenté d'intégrer les fontaines géantes à leur spectacle, mais ils ont manqué de temps pour trouver une bonne façon de le faire. Il n'est pas impossible qu'elles soient utilisées à l'avenir. 
C'est la Ville de Lévis qui a eu l'idée de réaliser ce spectacle, qui doit revenir d'année en année, avec de nouveaux artistes de Québec et de la Chaudière-Appalaches à faire connaître. Surface est en quelque sorte le legs de Célébrations Lévis 2011. À l'époque, la venue de Rod Stewart avait entre autres permis d'engranger un surplus de 800 000 $. Cette enveloppe assure la tenue de l'événement Surface jusqu'en 2023. La Ville espère que des partenaires privés pourront ensuite prendre la relève.
***
Vous voulez y aller?
• Quoi : spectacle multidisciplinaire Surface
• Quand : 27, 28 et 29 juillet, 21h15
• Où : quai Paquet (à côté de la Traverse)
• Accès : gratuit