Le maire Lehouillier a indiqué mercredi qu'il voulait s'entendre avec le maire Labeaume sur «sur les tracés minimaux» du SRB.

SRB: plus modeste à Lévis qu'à Québec

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, présentera très bientôt son «choix final» quant au type de service rapide par bus (SRB) qui sera déployé sur son territoire.
Mais il avertit déjà la population que ce sera un projet «spécifique à Lévis» et «plus modeste» qu'à Québec. Alors que la semaine dernière, lui et le maire de Québec Régis Labeaume avaient présenté un «projet commun» de SRB, le maire Lehouillier a indiqué mercredi, en marge d'une conférence de presse, que l'important avait été de «s'entendre sur les tracés minimaux». 
Avant de lever le voile sur ses intentions, le maire Lehouillier a expliqué qu'il doit rencontrer jeudi le ministre des Transports Laurent Lessard. «Ce sera pour nous une rencontre cruciale pour la suite des choses», a-t-il commenté. Pour M. Lehouillier, cette rencontre permettra non seulement d'«attacher les dernières ficelles», mais de savoir si ses propositions passent ou cassent. Il dit qu'après, il saura «effectivement s'il y aura un SRB ou non à Lévis».
Depuis la présentation du budget provincial, à la fin mars, l'idée que Lévis puisse être exclue du projet de SRB a été évoquée à quelques occasions, et les rencontres entre les partenaires se sont multipliées.