L'aréna Jacques-Côté, construit en 1972, sera démoli car il est jugé désuet.

Sillery: l'aréna Jacques-Côté soulève les passions

Le sort de l'aréna Jacques-Côté de Sillery a animé le conseil municipal lundi. Une demi-douzaine de personnes se sont succédé au micro pendant la période de questions des citoyens.
Une femme a déposé une pétition de 3000 noms s'opposant à la démolition de l'aréna construit en 1972 et jugé désuet par l'administration Labeaume. Devant ceux qui déploraient qu'ils ne pourront se rendre à pied à la patinoire, le maire Régis Labeaume a répondu que c'était le lot de la majorité des patineurs et hockeyeurs de la région. 
«On sait bien que tout le monde voudrait avoir un aréna à côté de chez eux, mais ce n'est plus l'aréna de Sillery, c'est un aréna de la Ville de Québec et nous planifions l'utilisation dans toute la ville de Québec. Sillery maintenant, c'est à Québec», a tranché le maire. 
Lors de la deuxième période de questions, en fin de soirée, un citoyen, Sébastien Thériault, qui dit avoir lui-même effectué ses calculs prouvant qu'il n'en coûterait pas plus de 1,5 million $ pour rénover l'aréna, a fait bondir le conseiller Jonatan Julien qui n'a visiblement pas apprécié l'exercice. 
Lors d'un échange musclé, M. Julien l'a qualifié de «gérant d'estrade» qui «invente des chiffres».