Paul Shoiry a confirmé que Jean-François Gosselin l'avait contacté «à plusieurs reprises» au cours de l'été. Mais malgré quelques discussions, «je n'ai jamais vraiment considéré» la possibilité d'arborer les couleurs de Québec 21, dit-il.

Shoiry ne portera pas les couleurs de Québec 21

Le conseiller indépendant Paul Shoiry annoncera dans quelques jours ses intentions par rapport aux élections municipales de novembre. S'il se porte candidat dans Saint-Louis-Sillery, ce ne sera pas sous la bannière de Québec 21, confirment le principal intéressé et le chef du parti.
En juillet dernier, Jean-François Gosselin avait laissé planer la possibilité que M. Shoiry porte les couleurs de Québec 21 lors du scrutin du 5 novembre. «J'ai eu plusieurs discussions avec M. Shoiry ces derniers temps. On est pas mal sur la même longueur d'onde. Bien plus que ce que je pensais. J'ai constaté une certaine complicité dans notre vision de la Ville», avait-il mentionné au Journal de Québec.
Deux mois plus tard, M. Gosselin indique au Soleil que «notre vision sur la nécessité d'un projet de transport en commun structurant ou lourd est trop différente». Québec 21 fait du troisième lien sa priorité, tandis que Paul Shoiry mise sur un projet structurant de transport en commun, explique Jean-François Gosselin. Il précise toutefois que «s'il se représente et que nous sommes élus, nous pourrons très bien travailler ensemble».
Joint par Le Soleil, Paul Shoiry a confirmé que M. Gosselin l'avait contacté «à plusieurs reprises» au cours de l'été. Mais malgré quelques discussions, «je n'ai jamais vraiment considéré» la possibilité d'arborer les couleurs de Québec 21, dit-il.