Paul Shoiry a confirmé que Jean-François Gosselin l'avait contacté «à plusieurs reprises» au cours de l'été. Mais malgré quelques discussions, «je n'ai jamais vraiment considéré» la possibilité d'arborer les couleurs de Québec 21, dit-il.

Shoiry n'appuiera pas de candidat à la direction de Démocratie Québec

À trois jours du scrutin de dimanche, Paul Shoiry n'envisage pas de prendre position pour un ou l'autre des candidats à la direction de Démocratie Québec.
«Je n'ai pas décidé d'appuyer un candidat ou une candidate. Et je pense que je vais rester neutre jusqu'à la fin. Il y a des bonnes chances que ça reste comme ça jusqu'à dimanche», a dit M. Shoiry.
Sa collègue Anne Guérette, au conseil municipal depuis 2007, affrontera l'avocat François Marchand au scrutin auquel pourront prendre part 1100 membres de la formation d'opposition. La personne élue fera face à Régis Labeaume dans la course à la mairie aux élections de novembre 2017.
M. Shoiry a souligné la qualité de la campagne des deux candidats «qui ont des choses intéressantes à dire et à proposer». «Je pense qu'une des choses qu'on a à faire comme élu, c'est qu'on continue à travailler ensemble et que le parti reste uni», a-t-il dit.
Le conseiller municipal, l'un des trois élus de Démocratie Québec à l'hôtel de ville, décidera au printemps s'il sera candidat en 2017.