Paul Shoiry, qui a annoncé mardi qu'il quittait la politique municipale, a affirmé qu'il n'avait pas l'intention de se présenter à l'élection partielle du 2 octobre dans Louis-Hébert.

Shoiry écarte une candidature dans Louis-Hébert

Le conseiller municipal Paul Shoiry ferme la porte à l'idée de se présenter dans Louis-Hébert pour l'élection partielle du 2 octobre. Il assure ne pas avoir été approché par l'un ou l'autre des partis à découvert depuis mercredi et qu'il terminera son mandat à la ville. 
«Non pas du tout», a indiqué le principal interessé en courte entrevue au Soleil qui le questionnait sur sa potentielle candidature pour le Parti libéral du Québec (PLQ) ou encore la Coalition avenir Québec (CAQ) dont les candidats ont quitté dans la tourmente mercredi. 
«Je suis en train de finir mon mandat et je m'en vais justement à l'hôtel de ville», a-t-il indiqué. Il a néanmoins réitéré qu'il n'excluait pas se présenter pour l'élection générale de 2018. «2018 c'est une autre affaire, on verra», a-t-il laissé tomber. Paul Shoiry s'est par ailleurs dit très surpris de savoir que son nom circulait comme possible remplaçant de Sam Hamad dans Louis-Hébert. 
«Vous me prenez au dépourvu ce matin», a indiqué l'ancien maire de Sillery en courte entrevue au Soleil. Mardi, il annonçait qu'il tirait sa révérence de la politique municipale.