«C'est surtout au niveau de la sécurité publique» que des mesures supplémentaires ont été intégrées au plan déjà existant, selon le promoteur du Crashed Ice.

Sécurité renforcée au Crashed Ice

La sécurité entourant le Red Bull Crashed Ice de Québec, samedi, a été revue et renforcée à la suite des attentats de Paris.
Patrice Drouin, président de Gestev, a expliqué samedi qu'un plan de sécurité est toujours réalisé au moins un mois avant l'événement. Ce plan tient déjà compte «de la réalité dans laquelle nous évoluons», a-t-il dit. Mais avec les attentats terroristes survenus à Paris le 13 novembre, il a fallu apporter «des ajustements», a admis le promoteur.
«C'est surtout au niveau de la sécurité publique» que des mesures supplémentaires ont été intégrées au plan déjà existant. Sans préciser la nature de ces changements, M. Drouin a fait comprendre que l'encadrement et la surveillance assurée par les autorités de Québec serait plus serrée.
Le site du 10e Red Bull Crashed Ice se remplissait lentement mais sûrement, vers 18h. Le début des finales est prévu pour 19h15. Les spectateurs, attendus par dizaines de milliers, verront 16 femmes et 64 hommes se livrer bataille dans le parcours glacé de 460 mètres.
Québec est la première étape du championnat du monde de ice cross downhill.