Vidéotron considère que le lieu est le plus optimal pour la qualité du signal et pour l’intégration au milieu.

Sainte-Brigitte: une tour cellulaire de 81 mètres critiquée

Des citoyens de Sainte-Brigitte-de-Laval dénoncent la construction projetée d’une tour métallique de quelque 81 mètres dans leur quartier par Vidéotron qui entend ainsi améliorer la desserte cellulaire du secteur nord de la municipalité.

«Les gens n’ont pas été consultés […], n’ont pas été informés», juge une citoyenne, Magalye Mercier, jointe au téléphone. Une lettre a certes été distribuée par le promoteur aux résidences les plus rapprochées du lot de la rue Saint-Antoine où poussera la structure, convient-elle. Mais les habitants auraient voulu être nettement plus impliqués dans les travaux ayant mené au choix de cet emplacement, selon elle. «81 mètres, c’est la hauteur du Hilton!»

Une pétition a donc été diffusée par des Lavalois inquiets. Elle arborerait les signatures d’environ 80 personnes jusqu’à maintenant sur un objectif d’une centaine. Ceux-ci demandent principalement la tenue d’une «assemblée publique de consultation en urgence». 

«En attendant cette rencontre-là, on veut que le projet soit mis sur la glace», ajoute Mme Mercier. Les contestataires aimeraient connaître les autres sites potentiels et comprendre pourquoi la tour n’est pas érigée ailleurs. Aussi savoir quels sont les besoins en terme d’amélioration du service : «Est-ce que la hauteur de la tour et son emplacement sont justifiés par rapport au nombre de personnes à desservir?»

Un appel à la mobilisation a été lancé pour ce samedi. Les opposants au projet entendent se réunir au 10, rue Saint-Antoine dans l’espoir de convaincre les élus de les recevoir.

Magalye Mercier tient à préciser que l’objectif n’est pas de s’opposer à toute tour de télécommunication : «On n’a pas beaucoup de signal cellulaire dans notre rue», admet-elle. Les voisins voudraient cependant que la future construction se dresse à l’écart, dans le bois, plutôt que près des maisons.

Meilleur site

Dans un document d’information distribué aux résidents les plus rapprochés du site, Vidéotron explique avoir opté pour la solution idéale afin d’offrir la qualité de signal cellulaire souhaité. «Aucune structure existante ayant la hauteur nécessaire au projet n’est disponible dans le secteur de recherche d’où la nécessité pour Vidéotron d’installer une nouvelle structure.»

L’entreprise souligne, en outre, que d’autres sites ont été évalués, mais que celui de la rue Saint-Antoine était le meilleur. Elle ajoute : «Dans le cadre de ce projet, Vidéotron a travaillé en étroite collaboration avec la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval pour trouver un emplacement de moindre impact visuel. […] Vidéotron étant une entreprise québécoise bien enracinée dans sa communauté, elle déploie des efforts considérables afin de s’assurer que ses nouvelles installations s’intégreront harmonieusement dans l’environnement local en minimisant, par exemple, si possible, les aires à déboiser.»

Vidéotron note également que d’autres compagnies de télécommunications pourront louer de l’espace sur sa tour pour offrir un meilleur signal à leur clientèle.

Municipalité favorable

Nous avons contacté la municipalité vendredi, mais les bureaux étaient fermés. Nous avons également laissé un message à la conseillère du district Édith Couturier, mais, au moment de transmettre cet article, nous n’avions pas été en mesure de lui parler; celle-ci est favorable au projet, tout comme le conseil municipal qui l’appuie à l’unanimité.

Un avis public avait été publié par le promoteur l’été dernier dans Le Lavalois pour dévoiler ses intentions. En entrevue avec ce journal local, le maire Carl Thomassin s’était affiché en faveur de l’érection de la tour «puisqu’elle permettra d’améliorer la qualité des communications et la sécurité des résidants du secteur nord de notre municipalité».