Sylvain Déry a conclu une entente à l'amiable avec la municipalité.

Sainte-Brigitte-de-Laval: sitôt réintégré, sitôt parti

Sylvain Déry n'aura été que de passage à Sainte-Brigitte-de-Laval. Il a annoncé vendredi après-midi avoir conclu une entente à l'amiable avec la municipalité.
«Cette entente est à ma grande satisfaction», a commenté par voie de communiqué l'avocat, qui avait été réintégré dans ses fonctions le 17 août dernier. 
Rappelons que la Commission des relations du travail (CRT) avait tranché le 27 juillet en faveur de Me Déry et ordonné à Sainte-Brigitte-de-Laval qu'il soit réintégré dans un délai de huit jours. La CRT avait conclu que la municipalité avait congédié injustement son ex-directeur général, Gaétan Bussières, et son ancien directeur des affaires juridiques, M. Déry.
Par la suite, la Cour supérieure avait rejeté la requête de la Ville, qui demandait plus de temps
- jusqu'au 28 août - avant de réintégrer M. Déry, remercié en 2014.
Au cours des prochains jours, il va reprendre la pratique du droit au sein du cabinet privé DeBlois Avocats s.e.n.c.r.l. en litige, en droit municipal, en droit des contrats et en droit administratif.
Il n'a pas voulu émettre plus de commentaires vendredi, soulignant dans un communiqué «que les paramètres de cet accord doivent demeurer confidentiels».
Quant à Gaétan Bussières, la Ville avait annoncé avoir conclu une entente financière avec son ancien dg lors de la dernière séance du conseil municipal.
La mairesse de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele, n'a pas donné suite aux appels du Soleil vendredi.