Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau

Saint-Augustin peine à recruter, selon le maire Juneau

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures peine à embaucher de nouveaux hauts fonctionnaires. Selon le maire Sylvain Juneau, les candidats hésitent en sachant qu'ils auront à travailler avec les conséquences de décisions prises par le passé.
«Nous sommes présentement en processus d'embauche d'un directeur de l'urbanisme et il faudra faire un deuxième affichage. C'est difficile de trouver. Les gens ont peur de venir travailler à Saint-Augustin», a déclaré le maire Juneau en séance extraordinaire mardi soir après que les conseillers eurent reporté à une séance ultérieure sa proposition visant à instaurer des mesures de protection pour les fonctionnaires et les employés.
«Il a fallu deux affichages et faire appel à des firmes de recrutement pour trouver une trésorière. Tout ça coûte des dizaines de milliers de dollars, et ce sera la même chose pour le directeur de l'urbanisme. Même les hauts fonctionnaires en place marchent sur des oeufs en raison de plusieurs règlements douteux et de plusieurs politiques dont on n'est pas trop sûrs», a résumé le maire à la fin de la séance.
Enquêtes
Alors qu'une enquête interne et une enquête du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) ont lieu à Saint-Augustin, le maire propose que le conseil ne blâme pas les nouveaux employés pour les conséquences négatives de décisions prises par les personnes qui les ont précédés à leur poste. 
«J'ai vu les avis juridiques et, quand on aura le rapport du MAMOT, ce ne sera pas doux, ce sera dur. L'idée est de ne pas blâmer les nouveaux fonctionnaires qui ont à travailler en se basant sur le passé», a résumé M. Juneau.
Le nouveau conseiller Raynald Brulotte, dont c'était la première séance du conseil, a dit appuyer le principe de la proposition du maire mais ne s'est pas opposé à un report pour en peaufiner le libellé.
Le maire Juneau a toutefois concédé que les enquêtes n'étaient pas la seule cause de la difficulté de sa ville à dénicher des fonctionnaires. «C'est la même chose pour toutes les villes situées autour de grosses villes. Nos employés vont chercher de l'expérience et sont recrutés par la grosse ville. Nous avons ajusté notre grille salariale un peu à la hausse pour compenser ça», a-t-il indiqué en terminant.