L'hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Saint-Augustin aux Citoyens appuie l'entente sur la quote-part

Le groupe Saint-Augustin aux Citoyens s'est positionné en faveur du projet d'entente signé par le maire Sylvain Juneau sur le partage de la quote-part de l'agglomération.
Composé essentiellement de résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures favorables au maire Juneau et opposé aux cinq conseillers municipaux issus de l'ancienne administration de Marcel Corriveau, le groupe citoyen estime que la municipalité devrait ratifier l'entente et abandonner sa poursuite contre la Ville de Québec.
Il considère que l'entente permettrait de limiter la croissance de la quote-part et d'en rendre le calcul prévisible, de réduire les frais financiers de la Municipalité et de lui fournir des outils de développement résidentiel et industriel.
«Certes, en abandonnant la poursuite, Saint-Augustin devra renoncer à une certaine récupération pour des montants qu'elle estime avoir versés en trop. Cependant, les gains financiers que comporte l'entente compenseront largement les sommes versées en trop», estime Raynald Brûlotte, porte-parole de Saint-Augustin aux Citoyens.
Un autre groupe contre
En conférence de presse quelques jours avant Noël, le groupe citoyen 25pourcent.com, dont les membres sont pour la plupart favorables aux cinq conseillers municipaux et opposés aux politiques du maire Juneau, s'était positionné contre l'entente en faisant miroiter un gain possible de 30 millions $dans la poursuite contre Québec. Les cinq conseillers ont mandaté François Des Rosiers, professeur titulaire au Département de finance, assurance et immobilier de l'Université Laval, pour qu'il détermine d'ici le 29 janvier si l'entente est bonne pour les citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures.