Retour au bercail pour les Fêtes de la Nouvelle-France

Après un an au parc de l'Artillerie, les Fêtes de la Nouvelle-France redescendent dans le quartier Petit Champlain ainsi qu'à la place Royale avec une programmation en grande partie renouvelée. Elles exploiteront également la toute nouvelle place des Canotiers. Mais, malgré la forte saveur historique de l'événement, les Fêtes ne célébreront pas le 150e anniversaire du Canada.
Ce sera plutôt le 400e de l'arrivée des premiers colons, Marie Rollet et Louis Hébert, qui sera mis de l'avant du 9 au 13 août. La cérémonie d'ouverture leur sera notamment consacrée alors que le laissez-passer des Fêtes - le Médaillon - fera un clin d'oeil au couple de premiers agriculteurs en arborant une gerbe de blé. 
Si les Fêtes ont été contraintes de déménager leurs pénates l'an dernier, c'est en raison de l'aménagement de la place des Canotiers. La mise en beauté de ce site en bordure du fleuve sera exploitée alors qu'un campement militaire d'époque y sera installé. Il y aura également une animation sur l'interprétation des canots d'époque. 
En plus d'avoir renouvelé sa programmation à 70 %, les organisateurs poursuivent leur objectif de démocratiser la fête avec les activités «100 % colons». Jeunes et moins jeunes pourront participer à une course de brouettes, à un défi «mangeurs de blé d'inde» ainsi qu'à un concours de lancer du poulet (de plastique). Les plus aventureux pourront s'hasarder à chercher une aiguille dans une botte de foin. 
Pas de trace du 150e du Canada
Si l'anniversaire du pays n'est pas soulignée aux Fêtes de la Nouvelle-France, c'est parce qu'aucun des projets soumis par l'organisation n'a été retenu par Patrimoine Canada, qui détient les cordons de la bourse des célébrations du 150e, explique la directrice générale des Fêtes de la Nouvelle-France, Mélanie Raymond. L'un d'entre eux était de recréer la bataille de Phips sur le fleuve Saint-Laurent. «Sans financement spécifique, ce n'est pas quelque chose que l'on peut tenir dans nos fêtes régulières», ajoute Mme Raymond, signalant que l'idée de prolonger les festivités d'une fin de semaine n'a pu être concrétisée.
Le budget total de l'événement est d'environ 2 millions $, soit passablement le même que l'an dernier, explique Mme Raymond. 
Toute la programmation est disponible au nouvellefrance.qc.ca