Réseau structurant de transport: 438 000 $ à KPMG pour valider le budget de 3 G$

Le maire de Québec, Régis Labeaume, assure que la prévision de 3 milliards $ pour le futur réseau de transport comportant un tramway tient toujours. Et que l’octroi d’un contrat de 438 000$ à la firme KPMG pour valider cette estimation est «une démarche normale».

«Il n’y a aucune augmentation, zéro augmentation [du budget]», a balancé l’élu lorsque questionné sur la raison du mandat confié à la firme. Il s’agirait plutôt d’une étape prévue dans la progression des dossiers d’infrastructures financés par l’État.

«C’est normal. Avec les grands projets, ils veulent faire contre-vérifier les chiffres», poursuit-il. «Alors, pour nous autres, c’est business as usual dans le processus gouvernemental, c’est exigé de tout le monde. […] C’est des conditions imposées par le gouvernement.»

Le contrat a été octroyé au plus bas soumissionnaire dont la proposition correspondait aux normes de l’appel d’offres. À 438 000 $, c’est 30 000 $ de plus que ce que pensaient payer les fonctionnaires municipaux.

Une connexion à l’est?

Toujours dans le dossier du tramway, le maire de Québec s’étonne des propos tenus par certains députés de la Coalition avenir Québec (CAQ). Ceux-ci semblent privilégier une connexion du futur «réseau de transport structurant» avec Lévis via un éventuel troisième lien entre les rives à construire à l’est de la ville.

«Il n’y a personne qui comprend ça ici. Je ne sais pas de quoi ils parlent», a laissé tomber M. Labeaume, en mêlée de presse. «Je ne sais pas ce qu’ils veulent dire. Ils vont sûrement nous l’expliquer à un moment donné.»

Il dit attendre la nomination du conseil des ministres par le chef caquiste François Legault avant de savoir qui portera le dossier. «On verra.»