Pour le quatrième rendez-vous naval, 700 marins et 6 navires seront en visite à Québec.

Rendez-vous naval : un volet culturel élargi avec l'aide de 3E

Le Rendez-vous naval de Québec élargira sa programmation culturelle pour la présentation de cet été, du 12 au 15 juin sur les quais de Québec, avec la participation de la société 3E qui prête main-forte pour l'organisation de ce volet.
Pour le quatrième rendez-vous naval, 700 marins et 6 navires seront en visite à Québec. Ce sera l'occasion pour la population d'échanger avec les marins canadiens et étrangers. Ce sera également l'occasion de souligner le 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale et le 70e anniversaire du débarquement de Normandie. Les trois premières éditions avaient attiré plus de 200 000 visiteurs.
Cette année, les organisateurs veulent mettre le paquet pour bonifier la programmation culturelle, confirme le directeur général du Rendez-vous naval, Jacques Beauchesne. Il s'est adjoint l'expertise de la société 3E, la filiale du Festival d'été de Québec. 3E participe aussi avec M. Beauchesne au volet culturel de l'organisation d'Horizon 2017, l'événement qui célébrera à Québec le 150e anniversaire de la Confédération.
Subvention reconduite
Cette semaine, le comité exécutif de la Ville de Québec a reconduit pour 2014 la subvention de 38 000 $ octroyée en 2012 au Rendez-vous. Cela s'accompagne d'une aide en services d'une valeur de 16 000 $, pour un total de 54 000 $. Dans la fiche de prise de décision, on apprend que le volet culturel sera «rehaussé de façon importante». On parle d'animation sur les quais, de spectacles ambulants, d'un cabaret marin et de visites de navires, sans donner plus de détails.
Le Rendez-vous précédera un autre événement naval auquel travailleM. Beauchesne cet été, soit la commémoration au début septembre de la traversée historique de délégués canadiens entre Charlottetown et Québec, où se sont tenues en 1864 des conférences qui ont donné naissance à la Confédération canadienne. Une flotte de grands voiliers doit visiter la capitale, un prélude à la venue d'une quarantaine de navires prévue en 2017.