Le sentier des Grèves est un parcours exclusivement piétonnier d'un kilomètre composé de 561 marches, de deux passerelles et de deux belvédères. Il permet notamment l'accès au fleuve et à la plage Gagnon, considérée comme l'une des rares plages de sable naturel de la ville de Québec.

Règlement hors cour dans le dossier du Sentier des grèves

Le litige opposant la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) et les firmes responsables du Sentier des grèves s'est réglé à l'amiable.
La Commission avait entamé des poursuites de 245 000 $ contre les firmes chargées de la conception et la réalisation du sentier, Daniel Arbour et Associés (DAA) et le bureau d'ingénieurs Genivar. Le montant de l'entente reste confidentiel, mais la somme reçue est à la satisfaction de la (CCNQ), a indiqué son porte-parole Gilles Émond.
«Nous avons reçu le chèque la semaine passée. Tout est réglé et nous sommes très satisfaits», a-t-il dit au Soleil mercredi. Le Sentier des grèves, qui constitue la phase 2 de la promenade Samuel-De Champlain, a été inauguré à l'été 2012. Peu de temps après, la CCNQ avait réalisé que les garde-corps des belvédères et des escaliers ne respectaient pas les normes du Code du bâtiment. Après la mise aux normes des garde-corps des paliers l'été dernier, la Commission a revu ces dernières semaines les escaliers du Sentier maintenant accessibles à tous.