«Je félicite les filles qui ont fait ça, elles sont vraiment folles!» a Régis Labeaume devant l'originalité de la démarche de Marie-Michèle B. Lemaire, de Dominique Savoie, de Marie-Ève Gagnon et de Marie-France Tremblay, du collectif artistique Colifichet.

Régis Labeaume rencontre son sosie... de laine

Certaines personnalités politiques ont leur statue de bronze, Régis Labeaume, lui, est immortalisé en... laine! Le maire de Québec a «rencontré» pour la première fois mardi son sosie grandeur nature fait en tricot par le collectif artistique Colifichet.
«Je ne suis pas capable de me qualifier moi-même, alors comment voulez-vous que je qualifie mon sosie?» a lancé Régis Labeaume lors de la présentation de l'oeuvre réalisée en 2012 à l'occasion de l'événement artistique Arbres d'avril.
«Je félicite les filles qui ont fait ça, elles sont vraiment folles!» a-t-il blagué devant l'originalité de la démarche de Marie-Michèle B. Lemaire, de Dominique Savoie, de Marie-Ève Gagnon et de Marie-France Tremblay.
Les quatre femmes qui font partie du collectif Colifichet n'ont pas compté les heures pour tricoter un maire grandeur nature.
Mmes Lemaire, Gagnon et Savoie sont d'anciennes étudiantes du DEC en construction textile du Cégep Limoilou. Ce programme est offert en partenariat avec la Maison des métiers d'arts de Québec dont le maire a visité les locaux du boulevard Charest mardi.
Impressionné par le talent et la minutie des artistes, M. Labeaume a toutefois approché son double textile avec un mélange de méfiance et d'amusement. «C'est spécial. Je ne sais pas trop quoi vous dire. Les caricatures, je suis habitué, mais ça...», a-t-il lancé en faisant une suggestion au collectif. «Vous devriez faire Denis Coderre. Ça va peut-être coûter plus cher de tissus par exemple!»