Record de chantiers routiers à Québec cet été

Le nombre de cônes orange augmentera encore une fois à Québec cet été. Un record de plus de 800 chantiers routiers seront lancés pour 200 kilomètres de chaussée refaite. La rue Saint-Jean sera particulièrement perturbée par d'importants travaux dans le secteur de l'avenue de Salaberry.
«C'est une année record. On parle de 220 millions $ d'investissements, entre 800 et 900 chantiers», a indiqué en conférence de presse mercredi le vice‑président du comité exécutif responsable des infrastructures, Jonatan Julien.
Ces travaux, des plus petits d'une durée de quelques heures jusqu'aux plus importants de plusieurs semaines, seront réalisés entre mai et octobre.
«C'est une année qui va être fort occupée. Mais vous pourrez constater que la Ville prend toutes les mesures pour réduire les inconvénients liés à ces chantiers qui sont le mieux gérés possible dans les circonstances», a poursuivi M. Julien. 
L'an dernier, la Ville de Québec avait entrepris 782 chantiers. Ce nombre est constamment à la hausse depuis que l'administration Labeaume a mis sur pied l'an dernier ses «opérations massives d'asphaltage» visant à régler une fois pour toutes le problème des nids-de-poule. Pour cette année, près de la moitié des kilomètres s'asphalte neuve seront attribuables à cette campagne spéciale qui se poursuivra aussi l'an prochain.
Le précédent record d'investissements était en 2010 avec 200 millions$, au moment où le gouvernement fédéral avait un programme majeur d'infrastructures, a rappelé le directeur du Service de l'ingénierie de la Ville de Québec, Daniel Lessard.
Travaux plus dérangeants
Au total, 11 projets majeurs obligeront de la «gestion des entraves» spéciales qui auront un impact sur les déplacements des citoyens (voir tableau). Les centaines d'autres étant considérés comme de «courte durée», soit de une ou deux journées. «Les plus importants font l'objet d'une stratégie extrêmement complète», a pour sa part expliqué le directeur du Bureau du transport, Marc des Rivières.
Il a notamment cité le chantier du boulevard Wilfrid-Hamel à l'ouest de l'autoroute Henri-IV et celui de la côte de Sillery, déjà en cours. Importants travaux aussi dans les avenues Turnbull, de Salaberry et Saint-Jean, un réaménagement qui va obliger des fermetures des rues de ce secteur pendant «quelques semaines», a dit M. des Rivières. «Pour ce projet en particulier, on réalise les travaux en six étapes avec une campagne de communication mise en place», a-t-il poursuivi.
En février, Le Soleil avait parlé de ces travaux au coeur du quartier Saint-Jean-Baptiste. Le tronçon, avait-on promis à la Ville de Québec, ressortira embelli et plus convivial. Ces rues seront éventrées pour le remplacement des conduites souterraines d'aqueduc et on en profitera pour revoir l'aménagement des trottoirs, la plantation d'arbres et des changements au mobilier urbain et l'éclairage des rues. 
Avec les travaux annoncés pour l'été à venir, la Ville de Québec estime que, depuis 2008, 40% du réseau routier aura fait l'objet de travaux avec 957 km sur un total de 2400 km de voies municipales. De la somme de 220 millions$ annoncée mardi, 100 millions$ proviennent de subventions des gouvernements du Québec et du Canada. 
Informations aux citoyens
La Ville de Québec informe aussi les citoyens que les entraves en cours et à venir sont disponibles sur le site Internet de la Ville au https://goo.gl/Yig188. La diffusion d'information a permis que les choses se passent bien l'été dernier, a estimé Jonatan Julien.
«L'an dernier on prévoyait un été très chaud, et somme toute, ça avait bien été. La communication a fonctionné.»
11 principaux chantiers 2017
• Rues Saint-Jean, de Salaberry et Turnbull
• Secteur des rues Jules-Verne et Blaise-Pascal
• Boulevard Wilfrid-Hamel à l'ouest de l'autoroute Henri-IV
• Boulevard Wilfrid-Hamel à l'intersection Chanoine-Côté
• Côte de Sillery
• Boulevard Champlain à l'ouest de la côte Gilmour
• Boulevard Champlain dans le secteur Cap-Blanc
• Secteur des rues Chauveau et de l'Ormière
• Intersection des rues de la Faune et de la Colline
• Rue Saint-David
• Boulevard de l'Atrium
Source : Ville de Québec
12 millions $ pour retaper les rues à Lévis
La Ville de Lévis dépensera à nouveau 12 millions $ pour des travaux de pavage, de bordures et de trottoirs cette année.
L'administration Lehouillier suit le plan de match établi en 2015 et investit deux fois plus qu'avant dans les infrastructures de surface pour éviter que le réseau routier lévisien ne se détériore davantage. Une trentaine de kilomètres de rues sur un total de 900 km seront ainsi refaits cet été.
Le maire Gilles Lehouillier a admis en conférence de presse être toujours en «rattrapage», mais il est encouragé par le fait que «les gens commencent à se rendre compte que ça paraît».
Nouveauté cette année : l'appel d'offres a été scindé en trois lots afin de commencer les travaux en simultané dans les trois arrondissements et ainsi les terminer en septembre plutôt qu'en novembre. Les chantiers seront également géolocalisés sur le site Internet de la municipalité pour que les citoyens puissent suivre en direct l'avancée des travaux. 
La réfection du boulevard Guillaume-Couture, entre la route Monseigneur-Bourget et la rue Langelier, est considérée comme le «projet wow» de l'été. Non seulement la chaussée sera refaite, mais les fils électriques seront enfouis pour un meilleur coup d'oeil. 
La remise à niveau de la rue Saint-Georges, entre la route du Président-Kennedy et la rue Dorimène-Desjardins, fera également plaisir aux Lévisiens. «On va dire aux citoyens de la rue Saint-Georges de serrer leurs Jeep, ils n'en auront plus besoin», a blagué M. Lehouillier. 
Ces dernières années, les efforts de la voirie ont été concentrés sur les artères principales «qui en avaient bien besoin». L'an prochain, ce sera le tour des secteurs traditionnels, comme le Vieux-Saint-Romuald, le Vieux-Lévis et Charny.
Annie Morin