Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’accès aux commerces sera maintenu en tout temps pendant les travaux
L’accès aux commerces sera maintenu en tout temps pendant les travaux

Réaménagement de l’avenue Maguire: la SDC satisfaite du plan de match de la Ville

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Un été de chantiers intensifs attend les commerçants et les citoyens de l’avenue Maguire, mais une fois le grand remue-ménage terminé, en septembre c’est une artère commerciale transformée qui s’offrira au regard. Satisfaite des arrangements avec la Ville pour atténuer l’impact des travaux, la SDC Maguire explique que cette transformation de 4 millions $ se veut un avant-goût de nouvelles réjouissantes.

«Les annonces d’hier [jeudi], c’est la base du gâteau. Le crémage s’en vient au cours des prochaines semaines» laisse tomber Bruno Salvail, directeur général de la Société de développement commercial Maguire, sans en dévoiler davantage au Soleil.

Au cours de rencontres d’information virtuelle avec les commerçants et les citoyens, jeudi, des représentants de la Ville ont expliqué que la cure de rajeunissement de l’avenue sera lancée à la fin d’avril, avec un premier chantier, près du chemin Saint-Louis. Les deux autres phases des opérations se dérouleront de juillet à septembre, vers la rue Sheppard. De son côté, la SDC souhaite que les travaux commencent «le plus tôt possible» afin qu’ils ne s’étirent pas pendant la belle saison.

Les trottoirs, dont l’étroitesse représente un irritant depuis longtemps, seront élargis. La canopée sera mise en valeur avec la plantation de 63 arbres. Du mobilier urbain, dont de nouveaux lampadaires, prendra racine. La place publique située devant la bibliothèque Charles-H. Blais sera revampée.

Afin de rendre la rue plus conviviale et améliorer la cohabitation automobilistes-piétons, une voie de stationnement sera retranchée du côté ouest. Pendant et après les travaux, quelque 80 cases de stationnement souterraines seront mises à la disposition du public dans le nouvel édifice Le Maguire, dont la construction achève.

À la demande de la SDC, les travaux commenceront à 6h30 afin de permettre de libérer la rue pour 16h, au plus tard.

Compensation financière

«Ce n’est pas idéal comme moment [pour faire les travaux], en raison de la pandémie, mais cela dit, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, philosophe Bruno Salvail. On a pris la décision de les faire comme prévu d’ici septembre.

«C’est clair qu’il y aura des désagréments, poursuit-il, mais c’était une nécessité. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Une fois que ce sera terminé, la rue aura un tout nouveau visage.»

Dans la foulée des récriminations des commerçants de la route de l’Église, durement éprouvés par un réaménagement majeur, il y a deux ans, la Ville a pris soin cette fois de prévenir les coups. Ainsi, deux employés seront sur place en permanence pour répondre aux interrogations. Une décision qui ravit la SDC Maguire, pour qui c’est une façon de sauver du temps. «Au lieu de jouer au téléphone arabe, on va avoir des réponses à nos questions, c’est parfait», estime M. Salvail.

Même si l’accès aux commerces sera maintenu en tout temps pendant les travaux, la Ville a également prévu un programme de compensation pour les commerçants qui subiront une baisse de leur chiffre d’affaires, se réjouit M. Salvail.