Rare incursion à la base militaire de Valcartier

La base militaire de Valcartier a ouvert ses portes aux citoyens, samedi, pour la troisième fois en 102 ans d'histoire. Près de 9600 personnes ont participé à l'événement.
«Dans les années 50 et 60, ce n'était pas dans les pratiques. L'armée était très, très fermée», indique au Soleil le capitaine Mathieu Dufour, satisfait du nombre de visiteurs et ajoutant que la base a auparavant été accessible en 2014 et en 1997.
Par le passé, les militaires de Valcartier profitaient notamment d'Expo Québec pour faire découvrir aux gens leur profession et les équipements servant au combat. L'événement ayant disparu, du moins pour cette année, les responsables de l'armée ont alors décidé d'inviter les citoyens dans leur antre et de bonifier l'expérience.
L'instant d'une journée, les visiteurs ont pu se transformer en véritables soldats des Forces canadiennes et vivre l'expérience d'une opération militaire. Pour les gens de 18 ans et plus, il a été possible d'enfiler l'équipement d'un militaire et de participer à la simulation d'une attaque aux côtés des troupes avec un fusil d'assaut C7 chargé à blanc.
«Les gens recevaient les instructions dans un poste de commandement. Après, ils étaient transportés par blindé jusqu'au champ de tir où ils se déployaient pour faire l'attaque. Ils étaient éloignés, il n'y avait plus de jeux gonflables», décrit M. Dufour. «Ils ont adoré leur expérience.»
Alerte, terrain miné!
Sur le site, un champ de mines fictif a également été installé. Après avoir reçu une courte formation des militaires, les apprentis sapeurs étaient envoyés sur le terrain pour dénicher les objets métalliques. Deux parcours d'entraînement à obstacles étaient aussi à disposition, pour les enfants et les adultes.
«Il y avait également la possibilité de faire des tours de blindé», ajoute M. Dufour, qui note que cette attraction a été très populaire.
«L'événement visait à faire une communication directe avec les gens. Ça fait partie de notre mandat. Les visiteurs ont pu échanger avec des militaires et voir nos équipements», poursuit-il. Pour les plus jeunes, une vingtaine de jeux gonflables et des kiosques de maquillage ont été installés. La fête, qui a débuté à 9h, s'est terminée à 16h.
Tout au long de la journée, le Royal 22e Régiment a offert des prestations musicales.
Voyant le succès de l'événement, M. Dufour indique que l'armée pourrait répéter l'expérience au cours des prochaines années. «On regarde. [...] Il y a une certaine aisance de le faire chez nous.»
Plus de 6000 militaires et environ 1200 employés civils oeuvrent sur la base militaire de Valcartier.