Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
RNC Média, propriétaire de la station, accuse notamment les membres de ce groupe «d’usurpation d’identité, de communications harcelantes et de dénigrement public.
RNC Média, propriétaire de la station, accuse notamment les membres de ce groupe «d’usurpation d’identité, de communications harcelantes et de dénigrement public.

Radio X demande aux membres du collectif Sortons les radios poubelles de s'identifier

Thomas Thivierge
Thomas Thivierge
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Radio X s’adresse aux tribunaux pour que les personnes derrière La Coalition Sortons les radios-poubelles «s’identifient et qu’elles cessent toute incitation au harcèlement.»

RNC Média, propriétaire de la station, accuse notamment les membres de ce groupe «d’usurpation d’identité, de communications harcelantes et de dénigrement public dans le but avoué de nuire aux activités commerciales légitimes de CHOI Radio X et d’entrainer une atteinte à la réputation de ses partenaires», peut-on lire dans un communiqué publié par l'entreprise de communication en fin d'après-midi lundi.  

Le collectif Sortons les radios poubelles critiquent régulièrement les animateurs de CHOI Radio-X depuis une dizaine d’années sur les réseaux sociaux. 

«Nous avons toujours été les défenseurs de la liberté d’expression. Nous le sommes parce que nos animateurs expriment leurs opinions à visages découverts. Le Collectif Sortons les radios poubelles se réfugie derrière l’anonymat pour orchestrer des offensives qui se traduisent par du harcèlement, de la diffamation et, voire même, des menaces. Trop longtemps nous avons toléré l’intolérable, peut-on lire dans un communiqué. «Qu’un entrepreneur se fasse menacer au téléphone, que leurs employés se fassent intimider sur leurs lieux de travail ou qu’une entreprise fasse l’objet d’une campagne de boycottage parce qu’ils ont effectué un placement publicitaire dans une station de radio; il y a là une dérive qu’il faut collectivement dénoncer.» 

Il y est précisé que RNC Média ne demande aucun dommage pour l’instant. 

Réagissant au communiqué émis par Radio X, la Coalition se pose des questions sur les intentions de la station à vouloir connaitre l'identité de ses membres. «Pourquoi y tiennent-ils ? Pour lancer leurs troupes contre nous ? Pour nous dénigrer et nous harceler ? »

À cela, le collectif ajoute que «cette entreprise [Radio X] n’en est pas à ses premières armes en matière de poursuite, d’injonction, ou de menaces de cet ordre. À l’automne dernier, c’était le maire et la Ville de Québec qui étaient visés», rappelle-t-il dans un courriel envoyé au Soleil.

Le collectif Sortons les radios poubelles affirme étudier «les options qui s’offrent à eux advenant le cas où la Cour accepterait d’entendre cette cause.