Les vestiges du fort Numéro-Trois de Lévis

Quelques jours de plus pour le  fort Numéro-Trois de Lévis

La Ville de Lévis a accepté d'accorder «quelques jours de plus» au ministère québécois de la Culture afin qu'il peaufine son plan d'action concernant le fort Numéro-Trois.
«On collabore avec eux, mais on espère une réponse d'ici lundi», a indiqué le maire Gilles Lehouillier en entrevue téléphonique. Le ministère de la Culture serait en négociation avec le gouvernement fédéral pour sauver les vestiges de ce fort, situé sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis.
«S'ils veulent s'en porter acquéreurs, on n'a pas de problème. Mais il n'est pas question qu'on mette un sou là-dedans», répète M. Lehouillier.
La Ville a déjà dit oui à la démolition de ce qui reste du fort Numéro-Trois pour faire place à un développement immobilier parce qu'elle juge que les vestiges sont irrécupérables.
À l'automne, elle a suspendu sa décision pour trois mois, question de donner le temps aux instances gouvernementales de manifester leur intérêt. Le vote du conseil municipal sur la question devrait se tenir en mars.