Le Soleil
En août 2017, les propriétaires s’étaient tournés vers l’étranger dans l’espoir de trouver un acheteur pour le Cyclorama, obligeant le gouvernement du Québec à agir pour conserver l’œuvre.
En août 2017, les propriétaires s’étaient tournés vers l’étranger dans l’espoir de trouver un acheteur pour le Cyclorama, obligeant le gouvernement du Québec à agir pour conserver l’œuvre.

Québec veut assurer la relève au Cyclorama

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina
Le Soleil
Il y a six mois, le gouvernement du Québec reconnaissait le Cyclorama de Jérusalem à Sainte-Anne-de-Beaupré comme un bien patrimonial. Toujours en pourparlers avec la famille Blouin, propriétaire de la gigantesque fresque circulaire, l’État québécois souhaite maintenant élaborer un plan de relève d’ici peu.