La décision tient compte du fait que la Ville a donné en février 2018 un mandat à Vélo Québec pour l’accompagner dans ses réflexions sur l’opération d’un réseau cyclable quatre saisons. Les résultats de cette réflexion devraient être connus seulement à la fin de la présente année.

Québec pas «encore» prête pour des pistes cyclables l’hiver prochain

La Ville de Québec dit ne pas être prête à offrir au cours du prochain hiver des corridors cyclables quatre saisons.

Le comité exécutif explique sa position dans un sommaire décisionnel, rejetant un avis de proposition déposé par le conseiller indépendant du district Montcalm-Saint-Sacrement, Yvon Bussières, relativement à la réalisation d’un projet-pilote de vélo hivernal sur le corridor Père-Marquette en 2018-2019.

La décision tient compte du fait que la Ville a donné en février 2018 un mandat à Vélo Québec pour l’accompagner dans ses réflexions sur l’opération d’un réseau cyclable quatre saisons. Les résultats de cette réflexion devraient être connus seulement à la fin de la présente année.

Le mandat porte sur la conception des aménagements cyclables (méthodes de conception des liens cyclables permettant leur déneigement); sur la gestion de l’entretien du réseau cyclable (identification, priorisation et niveau de service des liens cyclables à déneiger); et sur les techniques d’entretien (identification des meilleures méthodes de déneigement des liens cyclables et des équipements requis). 

Une fois les méthodes identifiées, l’administration municipale devra évaluer la faisabilité d’un projet-pilote en fonction des coûts liés aux aménagements et au déneigement.

Demande accrue des citoyens

La Ville s’est engagée en 2011 avec le Plan de mobilité durable, à augmenter la part modale du transport actif, particulièrement celle liée au vélo.

Elle reconnaît que l’utilisation du vélo en hiver est de plus en plus répandue. D’ailleurs, «de plus en plus de citoyens lui demandent d’entretenir son réseau cyclable à l’année». 

La Ville souhaite donc pouvoir implanter des corridors cyclables en hiver, et surtout, pouvoir les entretenir. Elle a pris l’engagement dans sa Vision des déplacements à vélo 2016-2020.